« Je me sens Charlie Coulibaly » : 30 000 euros d’amende requis contre Dieudonné

Près de 30 000 euros d’amende ont été requis par le procureur à l’encontre de l’humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala pour « apologie du terrorisme », après avoir posté, puis retiré après : « je me sens Charlie Coulibaly ».

Le procureur du tribunal correctionnel de Paris, Annabelle Philippe, a requis ce mercredi une peine de 200 jours d’amende à 150 euros, ce qui fait un total de 30 000 euros. L’amende devra être acquittée sous peine de se transformer en prison ferme. Elle a demandé au tribunal de prendre en compte le propos, le contexte et la personnalité de l’auteur.

Acharnement

Il avait ainsi détourné le mot clé diffusé sur les réseaux sociaux « jesuisCharlie », utilisé pour dénoncer l’attentat du 7 janvier dernier dans les locaux de Charlie Hebdo où 10 journalistes du journal et deux policiers ont été assassinés. Il a associé ces mots au nom d’Amedy Coulibaly, auteur d’une prise d’otages dans un supermarché cacher à Porte de Vincennes, quelques jours après l’attentat.

« J’ai senti beaucoup d’émotion ce jour-là. Je me sens Charlie évidemment. Je me suis senti concerné par cette marche et exclu par les services de police de cette marche. Je me sens traité comme un terroriste. Je suis traqué dans chacune de mes répliques », a-t-il déclaré au tribunal, selon Le Monde. Dans sa dernière vidéo, il a dénoncé l’acharnement médiatique, politique et judiciaire à son encontre et a évoqué au sujet de ces mots qui ont fait polémique : « Une formule de paix ».

L’humoriste encourait une peine de sept ans de prison et 100 000 euros d’amende. Le procureur a évoqué une « phrase volontairement ambiguë ». « Il sait qu’il va créer le buzz […] et il sait pertinemment comment il va être reçu. Il sait parfaitement jouer des mots, c’est son métier. Il tient des propos qui sont toujours volontairement provocateurs et toujours faussement ambigus. C’est un multirécidiviste des abus de la liberté d’expression », a-t-elle poursuivi.

Le tribunal va rendre son verdict après la plaidoirie des avocats et à l’issue du délibéré.