Japon : polémique après l’élection d’une Miss métisse

Elle a 20 ans, elle se nomme Ariana Miyamoto, et a été désignée Miss Japon, le 12 mars dernier. Seulement, son élection ne fait pas l’unanimité au Japon, pour ne pas dire qu’elle dérange. Pourquoi donc ?

A 20 ans, Ariana Miyamoto a été désignée Miss Japon, le 12 mars dernier. Seulement, son élection ne fait pas l’unanimité au Japon, pour ne pas dire qu’elle dérange. la raison : la nouvelle Miss est… métisse.

Au Pays du soleil levant, Ariana Miyamoto, de nationalité japonaise, née au Japon, d’un père afro-américain et d’une mère japonaise , est pour beaucoup « hafu » du mot anglais « half » qui veut dire la moitié. En un mot une métisse. C’est le terme employé au Japon pour désigner les personnes métisses ou moitié Japonais.

Lors de la compétition, alors qu’elle était interpellée sur la personnalité qui l’avait le plus influencée, Ariana Miyamoto avait nommé Mariah Carey qui, selon elle « a traversé beaucoup de difficultés avant de devenir une chanteuse populaire… Elle a dû faire face à des obstacles raciaux, comme moi, mais elle les a surmontés et est devenue une star ».

Après son sacre, si certains Japonaos, via internet, évoquent une « demi-miss Japon », d’autres parlent d’une « étrangère ». Tandis que d’autres regrettent que cela ne soit pas une « Japonaise pure ». Ariana Miyamoto indique qu’elle ne ressemblait pas une Japonaise mais qu’elle se sentait Japonaise. Elle représentera le Japon au concours Miss Univers.