Jacob Zuma à Cotonou

Le président sud-africain était le week-end dernier en visite d’Etat à Cotonou. Jacob Zuma répondait ainsi à une invitation de son homologue béninois qu’il avait accueilli au Cap en novembre 2011. A Cotonou, le terrain a été davantage balisé pour une bonne coopération entre les deux pays.

La coopération bénino-sud-africaine est en marche depuis des lustres. Pour preuve, les Béninois se rendent en Afrique du Sud sans visa et vice versa. Pendant sa visite d’Etat à Cotonou, Jacob Zuma et son homologue Boni Yayi ont confirmé ensemble leur volonté d’établir entre les deux pays un partenariat stratégique que les milieux d’affaires sont prioritairement appelés à animer, en vue de la réalisation au Bénin d’infrastructures socio-économiques de développement, notamment dans les domaines des transports, des énergies renouvelables et des mines. La partie sud-africaine a annoncé que les avions de South African Airways auront désormais pour destination Cotonou. Autrement dit, la ligne Johannesburg – Cotonou- Johannesburg sera ouverte.

Les deux chefs d’Etat ont marqué à nouveau leur intérêt pour les sources d’énergie renouvelable et ont apporté leur totale approbation au projet AFRICASOL, qui vise la production pour le continent, de l’énergie à partir de centrales thermodynamiques. Au cours de son séjour au Bénin, Jacob Zuma s’est rendu sur le campus de l’Université d’Abomey-Calavi – situé dans la banlieue de Cotonou- où Norbert Awanou, le recteur de l’Université lui a attribué le grade de Docteur « Honoris Causa », en reconnaissance de son action et de son engagement permanent pour la promotion de la paix, la stabilité et le développement durable en Afrique et dans le monde. En réponse à cette marque de gratitude, Zuma réinvite Yayi en Afrique du sud pour le 8 janvier 2012. Ce sera à l’occasion de la célébration du centenaire du Congrès national africain (ANC), le parti de Nelson Mandela.