J.O. de Pékin : l’Algérien Amar Benikhlef médaillé d’argent

Amar Benikhlef a remporté mercredi la médaille d’argent lors des Jeux Olympiques de Pékin. Le judoka algérien (- de 90 kg), qui a combattu des pointures de la discipline, a raté l’or en trébuchant face au Géorgien Irakli Tsirekidze.

De notre correspondant en Algérie

Sans faire de bruit. C’est comme ça qu’Amar Benikhlef a remporté mercredi une médaille d’argent en judo (– de 90 kg) lors de Jeux Olympiques de Pékin (Chine). Pour en arriver là, l’enfant d’El Harrach, une banlieue d’Alger, a combattu des judokas de renommée mondiale.

En seizièmes de finale, Amar Benikhlef s’est confronté à un adversaire rencontré plusieurs fois : le Marocain Mohamed Al Assri. Amar Benikhlef est ressorti vainqueur de la rencontre en gagnant par un koka à zéro.

Très sûr de lui, Amar Benikhlef récidivera en huitièmes de finale devant l’Espagnol David Alarza, aux dépends duquel il gagnera par ippon. Cette victoire lui a permis de renforcer son capital confiance lors des autres combats.

C’est ainsi qu’en quarts de finale le Suisse Sergei Aschwanden a perdu face à Amar Benikhlef par un koka à zéro. Et que le judoka algérien a battu par ippon le Français Yves-Mathieu Dafreville.

Mais Amar Benikhlef n’a pas fait le poids face au Géorgien Irakli Tsirekidze, qui l’a gratifié d’un shido qui lui a coûté cher. Reste que la joie était à son comble dans la délégation algérienne, qui récolte sa deuxième médaille : Soraya Haddad avait gagné dimanche la récompense de bronze en judo (- de 52 kg).