Isabel dos Santos et Alakija, les femmes les plus riches d’Afrique


Lecture 3 min.
Isabela dos Santos et Alakija
Isabela dos Santos et Alakija

Sur la liste des personnes les plus riches d’Afrique pour l’année 2021 publiée par le magazine économique américain Forbes, seuls sept pays comptent des milliardaires, et parmi ceux-ci, aucune femme. Folorunsho Alakija du Nigeria et Isabel dos Santos de l’Angola figurant dans la liste 2020 des milliardaires d’Afrique.

Forbes a récemment publié sa liste des personnes les plus riches d’Afrique pour l’année 2021. Sur les 54 pays africains, seuls 7 d’entre eux comptent des milliardaires et la liste ne comprend pas de femmes. Il se trouve que Folorunsho Alakija du Nigeria et Isabel dos Santos de l’Angola figuraient dans la liste 2020 des milliardaires d’Afrique. Mais, elles ne figurent pas dans la publication de 2021, car elles étaient tombées sous le seuil de 1 milliard de dollars (540,2 milliards FCFA), selon le calcul de leur richesse.

Folorunsho Alakija, selon Forbes, est la femme la plus riche du Nigeria. Elle est vice-présidente de Famfa Oil, une société d’exploration pétrolière nigériane avec une participation dans Agbami Oilfield, un actif offshore prolifique. Sa première entreprise était une marque de mode dont les clients comprenaient l’épouse de l’ancien Président nigérian Ibrahim Babangida. En 1993, elle obtient un permis de prospection pétrolière qui est ensuite converti en bail d’exploitation pétrolière.

Forbes note que la valeur d’Alakija est tombée en dessous de 1 milliard de dollars  (540,2 milliards FCFA) en raison de la pandémie de Coronavirus, qui a affecté les prix du pétrole. En mars 2020, les prix du pétrole ont chuté à des niveaux jamais vus depuis 2002, en raison d’une baisse de la demande de pétrole brut au milieu du Covid-19. La chute des prix du brut a affecté les sommes qui lui revenaient sur son champ pétrolifère.

L’Angolaise Isabel dos Santos, en revanche, est tombée sous la barre du milliard à la suite d’une série d’actions en justice gelant ses avoirs en Angola et au Portugal. En 2020, elle a été accusée, par le procureur général de l’Angola, de détournement de fonds et de blanchiment d’argent. Depuis 2013, Forbes l’a désignée comme la femme la plus riche d’Afrique, d’une valeur estimée à 3,5 milliards de dollars (plus de 1 890 milliards FCFA).

Son père, José Eduardo dos Santos, était l’ancien Président de longue date de l’Angola et on pense qu’elle a acquis sa richesse grâce à l’influence de ce dernier, qui a dirigé le pays, de 1979 à 2017. Forbes a calculé sa richesse en supposant qu’elle n’a pas d’accès et qu’elle a probablement peu de chances de reprendre le contrôle des actifs, d’une valeur totale d’environ 1,6 milliard de dollars (plus de 864,4 milliards FCFA) s’ils ne sont pas gelés. Avant la dernière publication, sa valeur estimée était de 2,2 milliards de dollars (plus de 1 188 milliards FCFA).

À rappeler que Forbes nomme Aliko Dangote du Nigeria comme l’homme le plus riche d’Afrique avec une valeur estimée à 12,1 milliards de dollars (6 537  milliards FCFA), en hausse de 2 milliards de dollars (1 080 milliards FCFA) par rapport à la liste de l’année dernière, grâce à une hausse d’environ 30% du cours de l’action de Dangote Cement, de loin son actif le plus précieux. Le deuxième africain le plus riche est l’Égyptien Nassef Sawiris, dont le principal actif est une participation de près de 6% dans le fabricant de vêtements de sport Adidas. Sa fortune est estimée à 8,5 milliards de dollars (plus de 4 592  milliards FCFA).

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter