Intouchable, l’Angola champion d’Afrique de basket

L’Angola a remporté les 23e championnats d’Afrique des Nations, mercredi, à Alger, en dominant le Sénégal 70 à 61. Les Palancras negras ont maîtrisé la finale de bout en bout, anéantissant rapidement les espoirs des Lions après leur exceptionnelle demi-finale. Le Nigeria a remporté la petite finale face au pays hôte et obtient le troisième billet pour la Coupe du monde 2006, au Japon.

Et de huit. L’Angola a décroché mercredi son huitième titre de champion d’Afrique de basket-ball, le quatrième d’affilé, en venant à bout des Lions sénégalais sur le score de 70 à 61. Les Palancras negras repartent invaincus de cette 23e édition, organisée à Alger, faisant honneur à leur statut de grandissime favoris. Dans la petite finale, le Nigeria, seule sélection à avoir réellement inquiété l’Angola, a dominé l’Algérie 88 à 66. Les D’Tigers obtiennent ainsi la troisième place qualificative à la Coupe du monde 2006, au Japon.

Ils prennent également leur revanche sur le match de poule perdu face au pays hôte (73-72), mais à quel prix. La finale a en effet été retardée de quarante minutes après qu’une rixe ait éclaté entre les deux équipes. Un Algérien a été transporté à l’hôpital avec une côte cassée, alors que la police a indiqué à la BBC que quatre joueurs nigérians devraient être poursuivis pour agression, lorsqu’ils sortiront de leur ambassade, où ils ont passé la nuit.

Les Sénégalais tombent de leur nuage

Les Sénégalais sont tombés du haut de la Coupole du complexe olympique d’Alger, après leur large et prometteuse victoire face à l’Algérie, en demi-finale du tournoi. Lancés pied au plancher dans la partie, les Angolais ont pris la tête au score dès l’entame pour ne plus la lâcher. L’ailier du Desportivo de Luanda, Olimpio Cipriano (22 points), et son partenaire de club, Miguel Lutonda (9 points), meilleur joueur des Championnats 2003, ont enchaîné les paniers à trois points – 11 sur 29 – obligeant les Sénégalais à faire l’élastique pour revenir au score. Ces derniers ont compté 8 points de retard à la fin du premier quart temps, 6 à la mi-temps et 17 après trente minutes de jeu.

C’est le moment que les coéquipiers de Boniface N’Dong, auteur seulement de 4 points dans la première mi-temps, vont choisir pour se réveiller. L’ailier de la Jeanne d’Arc de Dijon, élu mercredi meilleur joueur de la compétition, Babacar Cissé (meneur, Vichy, France), meilleur marqueur sénégalais avec 18 points et Malèye N’doye (ailier, Benfica Lisbonne, Portugal) retrouvent la réussite. Ils enfilent les paniers comme des perles et ramènent le Sénégal à six longueurs de l’Angola à cinq minutes de la fin de la partie. Mais les Palancras negras restent maîtres de la situation. Sur un contre, Abel Moussa réussit un panier à trois points qui coupe les jambes des Sénégalais et leur ouvre la voie vers la victoire.