Intervention au Mali : « C’est au Africains de déterminer le moment », estime François Hollande

Il convient « que les Africains eux-mêmes puissent organiser le soutien au Mali », a déclaré François Hollande lors de l’interview télévisée du 14 juillet. Il faut « d’abord qu’il y ait un véritable gouvernement au Mali qui puisse prendre ses responsabilités, et qu’une intervention dans le cadre de l’Union africaine et des Nations Unies puisse se faire, ça, c’est aux Africains de déterminer et le moment et la force », a ajouté le président. « Nous devons apporter toute notre solidarité. Au Conseil de sécurité, il y a une résolution qui permet justement de faire cette intervention avec le soutien de l’ONU », a rappelé M. Hollande. La Cédéao qui a proposé d’envoyer 3000 hommes pour aider l’armée malienne à reconquérir le Nord continue ses pourparlers avec les groupes armés, sous l’égide de la médiation burkinabé dans la crise malienne.