Insécurité au Nigeria : la carte d’identité désormais exigée

L’armée nigériane a annoncé ce dimanche qu’elle exigerait désormais de toute personne devant se déplacer dans le Nord-Est du pays, la présentation d’une carte d’identité. Cette mesure vise à faciliter l’identification et l’arrestation des terroristes de l’Etat islamique et de Boko Haram.

Pour aller et venir dans le nord est du Nigeria, il faudra à présent s’identifier au moyen de sa carte d’identité. C’est la nouvelle exigence de l’armée nigériane qui, dans un communiqué, a affirmé  avoir reçu des témoignages selon lesquels, des membres appartenant à l’Etat islamique et à Boko Haram se cachent parmi les civils des Etats de Borno, de Yobe et d’Adamawa pour commettre des actes de violence.

Une stricte vérification des pièces d’identité des populations de ces Etats sera désormais faite. Toute personne qui n’aura pas sa carte d’identité au moment de son interpellation sera arrêtée et soumise à un examen afin que l’armée puisse vérifier si elle a un lien avec un des deux groupes terroristes.

Avant celle nouvelle exigence, l’armée a déclaré l’ONG Action contre la faim persona non grata. Elle accuse cette organisation  d’aider les terroristes en leur fournissant médicaments et nourriture.

L’insurrection de Boko Haram au Nigeria, en une dizaine d’années, a fait des milliers de morts ainsi que de nombreux sans-abris.