Inhumation des victimes de l’explosion d’un oléoduc à Lagos

Le gouvernement de l’Etat de Lagos a commencé à inhumer dans une fosse commune sur les lieux de l’accident, les victimes de l’explosion d’un oléoduc survenu vendredi, et qui a fait quelque 200 victimes dans le village d’Inegbe Beach à Ilado.

Le commissaire à la Santé, Tolani Kasali, l’un des nombreux
officiels du gouvernement de Lagos à avoir visité le théâtre de l’accident, a également dit que le gouvernement engagerait des plongeurs pour aider à récupérer plus de corps des eaux qui entourent l’épicentre de l’explosion.

Les corps déjà récupérés, dont certains sont méconnaissables, sont déposés près du lieu du sinistre.

La police a indiqué dans un communiqué que les conclusions
préliminaires de l’enquête indiquent le feu a été causé par la vandalisation de l’oléoduc transportant du pétrole de Atlas Cove Jetty, au large des côtes de Lagos, vers les dépôts du sud-ouest du pays.

L’oléoduc appartient à la Société nationale des pétroles du
Nigeria (NNPC).

Détournements de pétrole causés par la pauvreté

Le communiqué du porte-parole de la police, Haz Iwendi, indique en outre que « plus de 70 jerricans, de longs tuyaux, des burins, des pinces, toute la panoplie pour vandaliser ont été retrouvés sur le théâtre de l’explosion ».

Les agents de la police ont également découvert deux hors bord sur la plage, ce qui indique que certains vandales sont peut-être venus par bateau ou canoë.

Certains résidents pensent que l’explosion, qui est survenue à l’aube au moment où des centaines de personnes récupéraient du pétrole dans des jerricans au niveau de l’oléoduc vandalisé, a été déclenchée par la défaillance d’un hors bord.

Biodun Orebiyi, porte-parole de la Croix-Rouge, a assuré que le sinistre est maîtrisé. Aucun survivant n’a été trouvé, dans cette dernière d’une série d’explosions d’oléoducs qui ont fait des milliers de morts dans
le premier pays africain producteurs de pétrole.

Le président nigérian Olusegun Obasanjo, qui est en visite en Indonésie pour la réunion des Huit pays en développement (D8), a ordonné une enquête complète sur cette explosion et présenté ses condoléances aux familles des disparus.

Il faut rappeler qu’au Nigeria, premier producteur de pétrole d’Afrique, la majorité des habitants vivent au dessous du seuil de pauvreté.