Indonésie : qui sont ces quatre Africains dont l’exécution est imminente ?

Les autorités indonésiennes ont annoncé l’exécution imminente de neuf personnes, dont quatre Africains. De quelles nationalités sont ces quatre personnes ?

Si le Français Serge Atlaoui, condamné lui aussi pour les mêmes raisons liées à la drogue, bénéficie d’un sursis, neuf personnes seront exécutées de façon imminente, en Indonésie. Parmi ces personnes, une Philippine dont l’exécution ce mardi a été annoncée depuis la semaine passée.

Ces neuf condamnés à mort sont détenus dans des cellules d’isolement d’une prison de haute sécurité d’Indonésie, et devraient être exécutés sous peu. A la prison, la sécurité a été renforcée. Des religieux, des médecins et les membres du peloton d’exécution ont reçu consigne de procéder aux derniers préparatifs. Parmi les personnes à exécuter figurent quatre Africains. Il s’agit notamment de trois Nigérians et un Ghanéen, qui pourraient être exécutés dans la journée de ce mardi. L’identité exacte de ces Africains n’a pas été dévoilée.

Outre les quatre Africains et la Philippine, il y a deux Australiens, un Brésilien et un Indonésien, tous condamnés à mort pour trafic de drogue. Des ambulances acheminant des cercueils sont arrivées à la prison de Nusakambangan.

La loi indonésienne prévoit que tous les condamnés à mort d’une même affaire soient exécutés en même temps. Une exception a cependant été faite pour le cas de Serge Atlaoui. Pour quelles raisons ? Personne ne sait encore. Ce mardi, les familles des neuf détenus ont effectué leur dernière visite auprès de leurs proches, avant leur exécution.