« Incarne-moi en toi » d’Emmanuel Basemera : 33 attitudes clefs inspirées de la Bible

Dans « INCARNE-MOI EN TOI », Emmanuel BASEMERA TUSIME décrypte 33 attitudes clefs inspirées de la Bible pour mieux se comprendre soi-même, s’accepter et s’épanouir dans un monde et une vie qui ne demandent qu’à nous sourire !

Face aux mille et une préoccupations de la vie, on se sent parfois perdu, démuni. On ne sait pas comment réagir, comment affronter la colère, la tristesse ou la peur qui nous rongent le coeur. Pourtant, sous la lumière de Dieu, dans le message du Christ, se trouvent toutes les réponses, toutes les astuces pour une vie harmonieuse et épanouie…

S’appuyant sur de nombreuses citations bibliques, Emmanuel Basemera Tusime décrypte 33 attitudes clefs pour mieux se comprendre soi-même, s’accepter et s’épanouir dans un monde et une vie qui ne demandent qu’à nous sourire !

L’AUTEUR – Emmanuel Basemera Tusime
Détenteur d’une licence « Finance des entreprises et des marchés » (UPES-Megrine, Tunisie), Emmanuel Basemera Tusime est né à Kinshasa, le 21 août 1993. Son beau prénom, reçu de ses parents, est extrêmement significatif pour lui : loin d’être une simple désignation, c’est le reflet du divin qu’il voit en toute chose et qu’il partage aujourd’hui dans Incarne-moi en toi.

EXTRAIT
La médisance est une réalité que nous connaissons tous très bien, soit parce que nous en sommes victimes, soit, pire encore, parce que nous sommes nous-mêmes médisants. Imaginons un peu ce que nous ressentons lorsque quelqu’un émet une méchante parole contre nous : c’est une douleur qui s’installe dans notre for intérieur. Une fois, ça fait déjà mal, alors dix ou vingt paroles blessantes prononcées contre nous… Tiendrons-nous toujours le coup ? C’est ce qui se passe dans des milliers de maisons, et c’est ce qui conduit à des divorces, des suicides, des meurtres, etc.

« Ne dites pas du mal les uns les autres, frères et soeurs. Celui qui parle contre un frère ou qui juge son frère parle contre la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu ne la mets pas en pratique, mais tu t’en fais le juge. Un seul est législateur et juge : c’est celui qui peut sauver et perdre. Mais toi, qui es-tu pour juger ton prochain. » (Jacques 4:11-12)