Immigration : la Méditerranée est la « route la plus dangereuse du monde », selon le HCR

Ils seraient près de 900 migrants à avoir péri en Méditerranée depuis le début de l’année, en tentant la traversée d’Afrique vers l’Europe. Le week-end dernier, près de 400 personnes ont disparu, vraisemblablement noyées après un nouveau naufrage. Le nombre de morts n’a jamais été aussi important.

« La mer Méditerranée est devenue la route la plus mortelle du monde », a indiqué le Haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies (HCR), selon l’Agence Ecofin. Le nombre de migrants ayant trouvé la mort en méditerranée en tentant la traversée d’Afrique vers l’Europe a atteint le record macabre de 900 personnes depuis le début de l’année.

La marine italienne a porté secours à près de 6 500 migrants sur quelques 42 bateaux, en seulement deux jours, le week-end dernier. Ils sont autour de 400 à avoir disparu après un nouveau naufrage, ce dimanche. Jamais la pression de l’immigration vers l’Europe, particulièrement vers l’Italie, n’a été aussi forte.

Entre 500 000 et 1 million de migrants en 2015

L’Italie est débordée par ces arrivées massives. Plus de 10 500 nouveaux migrants ont été enregistrés depuis le début du mois. Les structures d’hébergement permanentes et d’urgence, pour les demandeurs d’asiles, accueillent déjà plus de 80 000 personnes.

Ils vont être entre 500 000 et 1 million de migrants à tenter la traversée, cette année, rapporte Frontex, l’institution de l’Union Européenne de contrôle des frontières.

La guerre civile en Libye laisse la possibilité aux passeurs de s’engager dans la traversée depuis ce pays, sans être inquiété par la police libyenne. Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, le nombre de candidats au départ vers l’Europe depuis ce pays d’Afrique du Nord augmente chaque année.