Immigration : la France et l’Allemagne acceptent le plan européen

A l’issue d’une réunion informelle des ministres de l’Intérieur européenne ce jeudi, la France et l’Allemagne ont annoncé avoir accepté le plan européenne concernant la mise en place de quotas de migrants dans les pays membres de l’Union européenne.

La France et l’Allemagne ont cédé aux demandes de la Commission européenne concernant l’accueil des migrants sur leur sol. En effet, à la suite d’une réunion, ce jeudi au Luxembourg, les deux pays ont accepté d’accueillir les migrants arrivés en Europe. La France va ainsi accueillir les deux prochaines années 2 375 réfugiés et 6752 demandeurs d’asile. L’Allemagne va, elle, accueillir 12 000 migrants.

Quelques autres pays membres de l’Union européenne (UE) décideront dans les prochains jours de leur contribution à l’effort demandé par l’UE vis-à-vis de ces ressortissants de zones de guerre, ont précisé les ministres de l’Intérieur français et allemand, Bernard Cazeneuve et Thomas de Maizière, à l’issue d’une réunion avec leurs homologues européens à Luxembourg.
La Pologne se dit aussi prête à en accepter 2 000.

Cependant, un accord global entre les différents pays de l’UE n’a pas été dégagé. « Nous avons eu un débat très sensible sur une question difficile », a précisé Jean Asselborn, le ministre des Affaires étrangères et de l’immigration luxembourgeois. La répartition des 40 000 demandeurs d’asile demeure toujours un point de désaccord entre les différents pays de l’UE. L’Espagne et l’Autriche estiment que le Commission européenne leur en demandent beaucoup trop. Les ministres doivent à nouveau se réunir le 20 juillet prochain, lors d’une réunion formelle.

Les pays réticents ont jusqu’à fin juillet pour faire part de leur décision à la commission européenne. Chaque année, plusieurs milliers de migrants originaires d’Afrique ou de Syrie tentent de rejoindre l’Europe au péril de leur vie dans embarcations de fortune. Depuis le début de l’année, prés de 1 600 migrants ont trouvé la mort en Méditerranée.

Par ailleurs, les drames se poursuivent en Méditerranée. Les gardes-côtes italiens ont annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi que 823 migrants ont été sauvés au cours de 8 opérations diverses. Les corps de douze personnes sans vie ont en revanche été récupérés.