Immigration: dix passeurs arrêtés en Italie pour la mort de migrants asphysiés

La police italienne a arrêté ce vendredi dix hommes soupçonnés d’appartenir à un réseau de passeurs impliqué dans la mort de 52 migrants retrouvés asphyxiés dans la cale d’un bateau.

Alors que les naufrages en Méditerranée se multiplient ces dernières semaines, la police italienne a arrêté ce vendredi dix hommes soupçonnés d’appartenir à un réseau de passeurs impliqués dans la mort de 52 migrants retrouvés asphyxiés le 14 août dernier dans la cale d’un bateau en Méditerranée. L’annonce a été faire par le parquet de Palerme en Sicile.

Les dix suspects ont été interpellés dès leur arrivée dans le port de Palerme à bord du navire suédois Poseidon qui transportait les corps des victimes et près de 450 rescapés. Il s’agit de sept Marocains, de deux Syriens et d’un Libyen qui faisaient office d’équipage du bateau. Les autorités italiennes ont par ailleurs arrêté le 18 août dernier huit passeurs présumés parmi les passagers de l’embarcation sur laquelle 49 migrants sont morts asphyxiés.

Ils ont empêché près de 50 migrants de monter sur le pont à coup de poing et de bâtons et ceinture sur la tête. Les migrants sont morts vraisemblablement à cause du manque d’air et des émanations des fumées du moteur. Le procureur en charge de l’affaire a attribué la responsabilité du drame aux modalités du voyage et au comportement de l’équipage.

Depuis le début de l’année 2014, plus de 800 passeurs ont été arrêtés. Ces derniers profitent des conditions dans lesquelles se trouvent les migrants afin de leur demander de fortes sommes d’argents pour embarquer dans leurs bateaux dans le but de rejoindre l’Europe au péril de leur vie. Des milliers de migrants ont ainsi péri en Méditerranée.

A ce jour, l’Union européenne n’a toujours pas trouvé de solutions face à l’afflux massif de migrants. Ces derniers tentent désormais de rejoindre l’Europe par les routes. Entre 20 et 50 cadavres viennent ont été découverts ce vendredi dans un camion, garé au bord d’une autoroute en Autriche.

Lire aussi : Immigration : les autorités italiennes arrêtent 8 passeurs pour la mort de 49 migrants asphyxiés