Immigration : 257 migrants secourus au large de la Libye

Un bateau de Médecins sans frontières (MSF) a secouru 257 migrants ce lundi au large de la Libye.

Les candidats à l’immigration ne cessent d’affluer vers les côtes européennes au péril de leur vie. Un bateau de Médecins sans frontières (MSF) a secouru 257 migrants ce lundi au large de la Libye. « Le navire Dignity One a effectué plusieurs opérations de sauvetage et procède à une troisième intervention » dans les eaux internationales, au large de la Libye », a déclaré un porte-parole de l’ONG.

Selon l’ONG, les migrants ont été sauvés en deux temps. « Tout d’abord 130 personnes lors d’une première intervention, puis 127 autres lors de la deuxième. Les rescapés dont de nombreuses femmes et des enfants sont acheminés vers l’Italie », a précisé MSF. Le 19 septembre, plus de 4500 migrants tentant la traversée vers l’Europe depuis les côtes libyennes avaient été secourus lors de 21 opérations de sauvetage. Là aussi un bateau de MSF avait participé à ces opérations, recueillant 800 personnes.

L’Europe est débordée par l’afflux de milliers de migrants venus du monde entier sur ses côtes. Ils sont originaires d’Afrique subsaharienne mais aussi d’Irak, de Syrie ou encore d’Afghanistan. Ils fuient les guerres et conflits dans leur pays d’origine et la menace que représente l’organisation de l’Etat islamique qui contrôle plusieurs territoires en Irak et Syrie. Si les réfugiés syriens ou irakiens sont nombreux à passer par l’Europe de l’est, via des pays comme la Hongrie, pour se rendre en Allemagne, la plupart des migrants originaires d’Afrique, eux, passent par la Libye.

Il faut dire que depuis la chute de Mouammar Kadhafi la Libye est plongée dans un profond chaos, permettant aux migrants d’affluer en grande masse vers l’Europe. Pour rappel, la chute de Mouammar Kadhafi a été provoquée par les troupes de l’OTAN, suite à l’intervention militaire en Libye en 2011, dont l’ancien président français Nicolas Sarkozy est l’artisan. Le pays, livré à une multitude de groupes armés qui font la loi, est devenue une véritable passoire pour des milliers de migrants. Sous l’ancien régime libyen, ils étaient beaucoup nombreux à pouvoir passer par la Libye pour se rendre en Europe; étant donné que Mouammmar Kadhafi avait signé des accords avec notamment l’Italie pour réguler le flux migratoire provenant du territoire libyen.