Illuminations photographiques

Illuminando vidas, exposition itinérante de photographies du Mozambique, fait une halte sur le Net. Histoire de faire goûter à tous ceux qui ne croiseront pas son chemin le charme et la richesse des photographies du pays. Un site qui vaut le déplacement.

Quoi de plus éphémère qu’une exposition, dût-elle durer un mois ou deux ? C’est sans doute cette constatation qui a conduit Illuminando vidas à s’arrêter sur Internet. Illuminando vidas, c’est une exposition itinérante du travail de quatorze photographes du Mozambique, réunis autour de leur vieux maître Ricardo Rangel. Exposition installée pour deux mois en Suisse, du 13 avril au 19 mai et du 8 juin au 21 juillet, avant de repartir à Maputo. Et riche de 126 photos, dont 25 de Ricardo Rangel. Seulement tout le monde ne peut pas faire un détour par la Suisse ou le Mozambique. Pour ceux-là, un petit voyage sur la Toile s’impose.

Elégance et convivialité

Ils ne regretteront certainement pas la balade. Dès la page d’accueil, c’est l’élégance du site qui saute aux yeux. Un fond marron glacé, sur lequel se détachent des encadrés beiges, agrémentés de trois belles photos en noir et blanc. Trois photos qui préludent à d’autres que l’on peut agrandir à loisir pour en apprécier toutes les nuances. Photographies placides de la vie quotidienne la plupart du temps. Illustrations, d’après les exposants, de l’existence des Mozambicains depuis la fin de la guerre civile en 1992. Sorte d’hymne à l’harmonie et la paix retrouvées.

Toute l’exposition n’est évidemment pas disponible sur le site. Mais un aperçu précis du travail de chacun des quinze artistes. Et de quoi rentrer un peu dans la famille. Photo de groupe, portrait détaillé de chacun des artistes, possibilité de gagner des invitations pour l’exposition, lien vers de nombreux sites d’information et d’art mozambicains. Et invitation à faire un commentaire et déposer une signature sur leur livre d’or virtuel. On souhaiterait en être.

Quant à ceux à qui cela mettrait l’eau à la bouche, ils pourront toujours se procurer le catalogue en vente sur le site, faire finalement le déplacement ou attendre la dernière page du site, encore en construction : une exposition de photographies permanente cette fois au Mozambique, bientôt en ligne. Alors, patience.

Visiter le site.