IBK ignore Macky : froid entre Bamako et Dakar

Pourquoi le nouveau Président malien, Ibrahima Boubacar Keita ignore-t-il le Président Macky Sall dans tous ses discours et déplacements ? Ou bien quelle dent pourrait bien garder le tout nouveau chef d’Etat malien contre son homologue sénégalais ? Autant de questions que se posent les citoyens du pays de la Teranga, qui ne comprennent pas l’isolement du Sénégal par IBK.

Première remarque, fraichement élu président de la République du Mali, IBK a effectué des visites expresses dans certains pays africains, en zappant le Sénégal, qui partage une frontière avec son pays. Deuxième remarque, lors du cérémonial de son investiture marquant le début des activités Présidentielles d’IBK, le successeur de Dioucounda Traoré a rendu un vibrant hommage aux pays qui ont participé militairement pour sauver son pays de l’invasion des Jihadistes, sauf le Sénégal qui, pourtant, a envoyé plus de 500 hommes au Mali. Pour être précis, le président IBK n’a cité que le Tchad, le Niger et la France. Troisième remarque, saisissant toujours l’opportunité de cette investiture, IBK tressera des lauriers aux Présidents François Hollande de la France, Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Idriss Déby Itno du Tchad, et au roi Mohamed VI du Maroc, ignorant royalement le Président Macky Sall, pourtant présent à cette festivité.

Cette supposée brouille entre les chefs d’Etat sénégalais et malien est allée jusqu’aux oreilles des deux hommes. Et Ibrahima Boubacar Keita, investi vendredi dernier, serait très remonté contre la presse sénégalaise qui a diffusé l’information à la suite des visites qu’il a effectuées dans certains pays africains, en ignorant royalement le Sénégal. Selon les informations en provenance de Bamako, le nouveau Président malien, après son investiture, aurait reçu en audience son homologue sénégalais, lui assurant « qu’une brouille entre eux est impensable ». Il aurait rappelé à son homologue sénégalais qu’il est « son grand frère en tant que chef d’Etat, mais son petit frère en âge ». Puisque les faits sont têtus, cette brouille serait venue d’un supposé soutien du Président Macky Sall au malheureux candidat Soumaila Cissé, au second tour, contre IBK. Le candidat Cissé a été reçu à Dakar par le Président Sall. Un acte que le camp d’IBK n’aurait toujours pas digéré.