Huit soldats maliens tombent sous les balles des terroristes


Lecture 2 min.
L'armée du Mali
Les Forces armées maliennes

Une embuscade tendue par des hommes armés dans le Sud-Ouest du Mali a coûté la vie à huit soldats maliens. Par ailleurs 21 terroristes ont été neutralisés lors de cette attaque meurtrière.

Huit soldats maliens tombés dans une embuscade dans la région de Bandiagara, ont perdu la vie, alors qu’ils étaient en mission de reconnaissance offensive dans le centre et le Sud-Ouest du Mali. Dans un communiqué publié dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 mars, l’état-major général des armées malienne a précisé que 21 terroristes ont en outre été neutralisés lors des combats acharnés.

« Une patrouille du PC tactique de Bandiagara est tombée dans une embuscade entre Songoiba et Yaokanda, le 28 mars 2022, vers 15 heures 55 minutes, dans la région de Bandiagara avec un bilan de 8 militaires morts au combat. Les Unités FAMa en reconnaissance offensive de fouille d’une maisonnette délabrée servant de cache d’armes dans le hameau de Gao du village Diarakoungo, à la limite du cercle Tominian et de Yorosso, ont réagi vigoureusement à une attaque terroriste à l’abordage de la position suspecte », a indiqué l’armée malienne.

A lire : La suspension de RFI et France 24 passe mal chez des Maliens du Sénégal

Adjointe du Directeur de l’Information et des relations publiques des armées maliennes, Colonel Mariam Sagara, qui a fait état d’un bilan de « 14 terroristes neutralisés, 3 suspects interpellés et des matériels de guerre récupérés », a détaillé que « des frappes aériennes, dans la forêt de Gomitra, dans le cercle de Diéma, ont permis de démanteler 4 bases terroristes avec un bilan de 3 terroristes neutralisés et 11 suspects interpellés ».

Les forces armées maliennes ont par ailleurs indiqué que 4 terroristes ont été tués et 6 interpellés dans des reconnaissances offensives dans la zone inondée de Niono des villages de Faba Koura, Faba Koro et Niebébougou permanemment harcelés par les terroristes ». La veille, a ajouté Colonel Mariam Sagara, des frappes aériennes et des opérations aéroportées ont été déclenchées, dans le secteur de Teninkou.

L’annonce a été faite alors que les forces armées maliennes sont accusées d’avoir commis de nouvelles exactions contre des civils, dans la localité d’Ansongo, située entre Gao et Ménaka. Il a été fait état de quinze personnes, des déplacés fuyant les combats entre les groupes armés et le Mouvement pour le salut de l’Azawad, qui auraient été exécutées par des soldats maliens, selon une information de RFI, qui n’a pas été démentie, encore moins confirmée par Bamako.

A lire : Le Mali endeuillé par une attaque terroriste « préparée depuis le Niger »

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter