Homosexualité au Sénégal : Macky Sall tacle Tariq Ramadan

Un panel organisé vendredi 5 juillet dernier à Dakar, en prélude au Colloque international musulman dans l’espace francophone, prévu du au 23 au 26 août prochain, dans la capitale sénégalaise, a été le prétexte saisi par Tariq Ramadan pour plaider la cause des homosexuels. En visite à Touba (190 km de Dakar), Macky Sall s’est voulu ferme sur la question. « Tant que je serai au pouvoir, l’homosexualité ne sera jamais dépénalisée ».

(De notre correspondant à Dakar)

La question des homosexuels soulevée par Barack Obama, lors de son passage au Sénégal du 26 au 28 juin dernier, sur laquelle avait rebondi Tariq Ramadan le 5 juillet passé, semble avoir été définitivement classée par Macky Sall. En visite à Touba, le Président a donné des assurances que l’homosexualité ne sera jamais dépénalisée au Sénégal, tant qu’il sera au pouvoir.

« Avoir le discours de la responsabilité »

Après le tsunami causé par le passage de Barack Obama au Sénégal, alors que le désir du Président des Etats-Unis de voir l’homosexualité dépénalisée rencontrait le niet catégorique de Macky Sall, la majeure partie des Sénégalais pensaient avoir fini avec cette question. Ce qui n’était pas le cas, puisque l’islamologue, théologien, par ailleurs professeur à l’université d’Oxford, a saisi l’opportunité d’un panel tenu le 5 juillet dernier, pour remettre cette brûlante question des homosexuels sur la table des débats. « Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on n’est pas musulman », confiait Tariq Ramadan qui est allé plus loin en reconnaissant que : « tous les savants sont unanimes sur la question. L’islam interdit l’homosexualité, à l’instar de toutes les religions monothéistes. Mais, être homosexuel ne veut pas dire qu’on n’est pas musulman. Il n’y a pas de chasse aux sorcières. Il faut avoir le discours de la responsabilité et éviter de juger », avait lancé le professeur d’université.

« Je ne dépénaliserai pas l’homosexualité »

Une sortie qui avait fait ressurgir le débat sur tout le territoire national, au point de soulever quelques inquiétudes. En visite à Touba où il s’était rendu dimanche dernier, pour présenter ses condoléances au khalif général des Mourides et à la famille de Serigne Bassirou Mbacké, suite au rappel à Dieu de Serigne Abdou Hakim Mbacké (1937-2013), Macky Sall s’est voulu simple t catégorique. « Tant que je serai à la tête de ce pays, je ne dépénaliserai pas l’homosexualité. Je ne sais pas maintenant ce qui adviendra après moi », a assuré Macky Sall. Une sortie qui continue d’être commentée par des Sénégalais qui semblent rassurés par cette confirmation de la position de Macky Sall qui coïncide avec la sortie de Tariq Ramadan sur la question de l’homosexualité. Toutefois, ce sujet ne semble pas prêt de quitter l’actualité brûlante sénégalaise.

L’on sait que vendredi, beaucoup d’imams ont tenu à prendre le contre-pied de Tariq Ramadan concernant l’admission des homosexuels dans les mosquées. Si pour Tariq Ramadan « ’il ne devrait pas être permis à un imam ou à n’importe quelle autorité religieuse d’interdire l’entrée d’homosexuels dans les mosquées », les imams sénégalais eux sont formels : « jamais au plus grand jamais, un homosexuel ne sera admis dans nos mosquées ». Un prêche reprise un peu partout dans le pays.