Homme armé de couteau et neutralisé à Paris, ce que l’on sait

Homme armé de couteau neutralisé 02 nov 21
Homme armé de couteau neutralisé

Un homme, armé de couteau et qui hurlait «Allahou Akbar», à la gare de Saint-Lazare, à Paris, en France, a été grièvement blessé par les agents de la sûreté ferroviaire, obligés de le neutraliser du fait de son agressivité.

Un drame a-t-il été évité de justesse ? Tout porte à le croire, avec les derniers incidents en date, dans la capitale française, Paris. Armé de couteau et vociférant «Allahou Akbar», à la gare de Saint-Lazare, à Paris, un homme a été grièvement blessé par les agents de la sûreté ferroviaire, ce lundi 1er novembre.

Tout est parti d’un simple contrôle pour le port du masque qui a dégénéré. Ce lundi 1er novembre dans la soirée, un homme armé d’un couteau a menacé quatre agents de la sûreté ferroviaire. Les agents avaient simplement procédé au contrôle de l’individu qui ne portait pas de masque, pourtant obligatoire. L’homme a commencé à s’énerver et à attaquer verbalement les agents.

Non content, l’individu brandit un couteau tout en faisant référence à l’Etat islamique. En effet, les premières informations de BFMTV indiquent qu’en plus de crier «Allahou Akhbar», l’homme hurlait que «la France est dirigée par l’Etat islamique». Armé, son agressivité a contraint les agents à faire usage de leur arme pour tenter de neutraliser l’homme.

Grièvement blessé par deux balles reçues au thorax, l’individu est tombé sur les voies. Il sera cueilli avant d’être évacué à l’hôpital. Il a été indiqué que son pronostic vital est sérieusement engagé. Les premiers éléments de l’enquête indiquent que l’homme est connu de la police pour des faits de violence. Toutefois, il mais n’a jamais été appréhendé par les services de renseignement.

Selon le parquet, une enquête a été ouverte pour « tentative d’homicide volontaire sur personne chargée d’une mission de service public, apologie du terrorisme et violences avec arme ». La question qui se pose aujourd’hui est de savoir que comptait faire cet homme avec son couteau ? Agissait-il seul ? Un drame a-t-il été évité de justesse ? La suite de l’enquête en dira certainement plus.

A lire : Policier poignardé dans les Yvelines par un Tunisien, ce que révèle l’enquête