Hommage a Noel Ekwabi !

Noel Ekwabi, l’artiste camerounais décédé a Paris a été inhumé à Ekangte son village natal dans la region du Littoral au Cameroun. Deux grands concerts ont été organisés en son honneur d’abord a Paris puis à Yaoundé.

(De notre correspondant)

Adieu Papa Noël, plus de quarante artistes l’ont dit en choeur au cabaret la Tanière a Yaoundé. Ils étaient connus ou moins illustres, venus exprimer leurs regrets face a la mort de ce grand bassiste au cours de ce concert organisé par l’Association Ark Jammers dont il était le vice président. « Papa Noël était un rassembleur, un homme calme qui aimait l’amitié. Nous avons donc voulu convier tous les artistes et tous ceux qui l’ont connu a cette fête de l’amitié et du partage en son nom. C’était notre vice-président, notre frère, notre ami et notre beau frère », a déclaré Christophe Ava, président de Ark Jammers pour le Cameroun.

Le plus talentueux, le plus adroit des bassistes de sa génération, Papa Noël a été célébré dans la joie. D’illustres personnalités artistiques et diplomatiques lui ont rendu un vibrant hommage a l’instar de l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, M. Robert P Jackson.

Au cours de ce concert hommage, la guitare de l’illustre disparu a été donnée en héritage a l’un de ses neveux. Son courage et sa détermination ont été célébrés. En prenant la parole, Avline Ava a présenté ses condoléances à toute la grande famille des artistes, qui selon elle, est aussi affectée que les enfants de Papa Noël et sa famille naturelle. Puis, elle a rappelé les derniers moments du bassiste dans son lit d’hôpital : « C’était un homme très affaibli par la maladie, mais très digne, très positif, très fort ». « Papa Noël est parti en jouant de la guitare sur son lit d’hôpital. La veille de sa mort, il a joué de la guitare et au moment où je devais ramener la guitare à la maison, il m’a rappelé. Je pensais qu’il allait me demande de lui ramener de la pâte dentifrice ou un rasoir. Mais il m’a dit, « tu sais, tu as amené la guitare sans sa housse et ce n’est pas professionnel ». C’etait Papa Noël, professionnel jusqu’au bout des ongles », raconte-t-elle sous les applaudissements du public.

Jay Lou Ava lui a rendu hommage sur un thème de Miles Davis. Donny Elwood, Chantal Ayissi, les Craotal, Rachel Tchoungui, Narcisse kouokam… et la jeune génération, tous étaient présents. Frederique Ottou a beaucoup de regrets : « C’est vraiment dommage ce qui arrive. Moi, je l’ai vu une seule fois et pendant que je me réjouis que nous allons faire un truc ensemble, il s’en va. Je sais que c’est quelqu’un de performant, rigoureux dans le travail et qui fait de belles choses. C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aurais vraiment aimé qu’il travaille sur l’une de mes chansons. Mais j’en n’aurai pas la chance », déclare la jeune artiste.

Papa Noël restera un exemple de courage, de travail, de détermination pour tous les artistes camerounais. Marcellin Ottou dira d’ailleurs que « Papa Noël est parmi les aînés ceux qui sont restés pour nous des références. C’est regrettable qu’il soit parti mais vous savez, l’artiste ne meurt pas, surtout lorsqu’il fait de la musique intelligente. »

Noël Emmanuel Ekwabi était né le 25 décembre 1960. Il quitte la scène le 17 avril 2012 a Paris. Il a été inhumé le 5 mai 2012 a Ekangte son village natal dans la région du Littoral, au Cameroun.