Hollande en Afrique du Sud : une visite sous le signe de l’économie

François Hollande est depuis ce lundi matin en visite de deux jours en Afrique du Sud. Une visite historique qui intervient près de 20 ans après celle de l’ancien Président François Mitterrand. Les deux responsables devraient signer d’importants contrats économiques et discuter des crises africaines au Mali, en Centrafrique et en République démocratique du Congo.

Près de 20 ans après la visite de François Miterrand, François Hollande se trouve à son tour sur les terres sud-africaines pour une visite de deux jours. Il a atterri ce lundi matin à Johannesburg, où il a été accueilli par son homologue sud-africain Jacob Zuma, qui l’a convié.

L’évènement est majeur pour le chef d’Etat français dont c’est le premier déplacement en Afrique du Sud, première puissance économique dans le continent africain, classée au rang des pays émergents. Pour marquer le coup, il s’est entouré d’une importante délégation : huit ministres et une vingtaine de chefs d’entreprises. L’objectif pour François Hollande est de « renforcer le partenariat » et le « lien fort entre la France et l’Afrique du Sud ».

« Faire progresser plusieurs gros contrats »

Sa visite est placée sous le signe de l’économie, puisqu’à la clé les deux chefs d’Etat devraient signer plusieurs gros contrats économiques intergouvernementaux. Le chef d’Etat français souhaite « appuyer, faire progresser plusieurs gros contrats », en cours de négociation, notamment dans le domaine de l’énergie et des transports. Il se rendra ensuite avec Jacob Zuma à Freedom Park, lieu dédié à la mémoire des combattants de la liberté et de la lutte anti-apartheid avant de se rendre mardi à Soweto pour visiter la maison de l’ex-Président sud-africain.

Les deux responsables vont également aborder les crises qui troublent de nombreux pays en Afrique : Mali, Centrafrique, mais aussi République démocratique du Congo (RDC) où les troupes sud-africaines sont en première ligne au sein de la brigade d’intervention de l’ONU au Kivu contre les milices armées qui mènent de multiples exactions contre la population. Après leur entretien, les deux responsables ont prévu de donner une conférence de presse.

Ce voyage est l’occasion pour François Hollande d’aller sur les traces de François Mitterrand en Afrique du Sud. Ce dernier avait été le premier chef d’Etat reçu par Nelson Mandela en juillet 1994, deux mois après son élection à la tête du pays.