Highway Africa 2008 : « le journalisme citoyen, le journalisme pour les citoyens »

Diane Senghor

« Citizen journalism, Journalism for citizens », c’est le thème de la 12ème édition de Highway Africa. Elle s’est ouverte lundi à l’université de Rhodes, à Grahamstow (Afrique du Sud). Avec près de 700 participants venus de toute l’Afrique et du monde, la conférence réunit journalistes, étudiants, universitaires, pour débattre du journalisme en Afrique et des nouvelles technologies de l’information.

Notre envoyée spéciale a Grahamstown, Afrique du Sud

African Media MatrixL’objectif de Highway Africa, depuis ses débuts en 1996, est d’instaurer un réseau actif et grandissant de journalistes qui feront avancer les valeurs de démocratie et de développement grâce à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication. La rencontre « Citizen journalism, Journalism for citizens »[[« Le journalisme citoyen, le journalisme pour les citoyens »]] se tient avec la participation de l’école de journalisme de Rhodes, qui se nomme African Media Matrix. Pendant trois jours, les participants assisteront a des débats, des ateliers sur le journalisme d investigation, l’édition de journaux et de contenu web, la création graphique, l’utilisation d’internet ou encore l’animation de blogs avec des professionnels du monde entier comme Stephen Miller reporter au New York Times, Diane Senghor, Directrice de l’intitut PANOS Afrique de l’ouest, Dr Saleem Badat, Vice Chancellier de l’Universite de Rhodes ou encore Jovial Ranthao, éditorialiste au Sunday Independant, parmi tant d’autres. En marge de l’événement, se tient également une formidable exposition des légendaires Manuscrits de Tombouctou, au musée Albany de Grahamstown, du 8 au 15 septembre.

ConferenceHighwayAfrica.jpgAvec des partenaires prestigieux comme la chaîne nationale SABC (South African Broadcast Company), MDDA (Media development and diversity agency), l’institut OSISA (Open society initiative for west Africa), l’OIF (Organisation internationale de la francophonie), Highway Africa est devenu le plus grand rassemblement de journalistes du continent. Pour Chris Kabwato, Directeur de Highway Africa, il s’agit « d’instaurer des programmes de recherche sur les NTIC, par des formations et des séminaires, qui permettront aux journalistes de travailler avec les nouveaux supports. En tant que professionnels des médias, l’avenir de notre continent nous concerne également et c’est pourquoi nous sommes à l’avant garde de ce combat par l’information, l’éducation. Nous devons également assumer le rôle capital de contrôle du pouvoir. » Pour Chris Kabwato, « il est important de démystifier les nouvelles technologies par l’apprentissage : comment devient-on journaliste et comment fait on avancer les idées ? Comment produit-on une information de qualité dans un environnement digital en constante évolution ? Comment informer avec la téléphonie mobile ? Comment animer un blog de qualité et maîtriser le compte rendu journalistique, etc ? » Autant de questions auxquelles la rencontre se propose répondre.

Comment produire un journalisme de qualité ?

Diane SenghorSelon Guy Berger, Directeur de l’Ecole de journalisme de Rhodes : « Nous sommes des citoyens de la République panafricaine de Highway Africa. Bien sûr, il faut définir le rôle de chacun, des médias citoyens et leurs limites. Où va le journalisme citoyen? Comment instaurer une communauté digitale tournée vers le futur ? Quel est le rôle du journaliste face aux nouveaux enjeux du continent que sont l’environnement, la démocratie et la résolution des conflits ? »

Cherrif SySelon Cheriff Sy du Réseau des Editeurs Africains (TAEF) et Directeur de publication du journal Bendre au Burkina Faso, s’il est vrai que le journaliste est un citoyen par excellence, tout citoyen ne peut être journaliste. Il y a des dogmes et un engagement nécessaire à la profession. Plus important, la pratique du journalisme en Afrique doit s’articuler autour de la rupture avec le traitement de l’information qui ne vient pas du continent. Le Réseau des Editeurs Africains pilote donc des reportages et des contenus réalisés par des journalistes africains d’abord.

Pour d’autres comme Georgia Popplewel, animatrice du site Global voices online, créer un media citoyen avec des contributions de journalistes du monde entier, reste Important. « Dans ce flot continu et vaste d’informations que constitue le web, nous sélectionnons ce qui nous semble important et de qualité », nous a-t-elle affirmé.

Highway Africa est un formidable laboratoire des médias dont la réputation n’est plus à faire. La conférence accueille chaque année de plus en plus de participants et entend devenir un réseau d’influence et de leadership pour l‘Afrique de demain. Pour 2010, Highway Africa s’intéressera au tryptique « Football, Sport et Journalisme ». A venir, la remise des Highway Africa Digital journalism Awards 2008, avec le concours de la chaine SABC, qui a pour ambition de récompenser les meilleures initiatives en matière de journalisme digital.
Consulter :

  Le site de Highway Africa

  Le site de Rhodes University, Grahamstown