Hicham Arazi tombe en demi-finales à l’Open du Japon

Malgré son talent reconnu, le meilleur tennisman africain échoue une nouvelle fois aux portes du bonheur.

Le tennisman marocain Hicham Arazi, 33ème joueur mondial, s’est donc incliné ce week-end en demi-finales de l’Open du Japon, face au Néerlandais Sjeng Schalken. Schalken, tête de série n°12, a été le vainqueur surprise d’un Arazi en grande forme, qui était tête de série n°8 de ce tournoi. Est-ce une consolation ? Schalken a gagné ensuite le tournoi, toujours à la surprise de son adversaire défait, l’Equatorien Nicolas Lapentti.

Après avoir gagné le premier set 6-4, Arazi a été battu après avoir perdu le deuxième set 6-3 et le tie-break du troisième set par 9 points contre 7. En quarts de finale, Arazi s’était imposé par deux sets à un contre le Zimbabwéen Wayne Black. Lors des premiers tours, il avait disposé successivement du Suisse George Bastl et de l’Américain Eric Taino.

Prodige marocain

 » Qu’est-ce qui fait perdre Arazi ? « , est-on tenté de se demander face aux échecs successifs du joueur marocain. Celui-ci est pourtant reconnu comme l’un des meilleurs stylistes du circuit mondial professionnel. Selon les observateurs, son physique serait même désormais à la hauteur de sa technique.

Au Japon, Arazi était, et de loin, le meilleur joueur sur le papier. Le joueur séduit de nombreux fans à travers le monde, et pas seulement grâce à son physique de cinéma. Mais à vingt-sept ans, le  » prodige marocain  » court toujours après sa première victoire en tournoi.