Henry raconte et divague

Henry de Monfreid connaît bien l’Afrique. Il y a vécu. L’éditeur français Grasset a eu la bonne idée de publier Karembo et Djalia en poche. Des romans qui se lisent vite. Les aventures sont très intéressantes. Mais les écarts philosophiques de l’auteur sont à fuir ! Divagations racistes.

Cela se passe au Kenya. Il n’y a rien à dire, Henry de Monfreid connaît très bien le décor. Il a vécu pendant longtemps en Afrique. Les aventures de son personnage, Karembo, sont exaltantes. L’écrivain français aurait dû se contenter de narrer les aventures avec sa formidable capacité d’observation. Non, il a voulu se transformer en ethnologue et, sacrilège, en philosophe. Cela donne des divagations à la limite de la débilité mentale.

Rhinocéros, marchands d’esclaves et sorciers

Florilège de pensées de supermarché.  » Ces races, dites esclaves, ne sont pas restées à un stade aussi primitif par manque d’éducation mais parce que leur nature les rend inaptes à l’évolution continue « . La bêtise ne connaissant pas de limite, Henry de Monfreid transgresse allègrement celles de la stupidité.  » Que les philanthropes le veuillent ou non, c’est donc une variété humaine différente de la nôtre et imprudent, sinon dangereux de traiter sur un pied d’égalité « . Oui, il a écrit ça. Et bien, les philanthropes t’emmerdent !

Soulagé de ces débilités, place à l’action. Les aventures de Karembo se lisent comme une bande dessinée. D’ailleurs, des croquis d’Hugo Pratt illustrent la couverture. Fin conteur, l’auteur nous emmène dans une Afrique oubliée, non encore polluée par la technologie et le fric. Après avoir tué un major anglais, Karembo quitte son village. Chevauchée fantastique sur le dos de Bagora, un grand élan du Cap. A 20 ans, le jeune Massaï est à la fois vieux et jeune. Jeune par son âge mais vieux par son expérience de la vie.

Si vous devez voyager, ou patienter dans un cabinet dentaire, ou ailleurs… Munissez-vous de Karembo et Djalia pour passer agréablement le temps. Et zappez dès que l’auteur tente de sortir du chemin de l’aventure. Bonne lecture !

Commander le livre.