Handball : la Tunisie trébuche, l’Algérie se promène et l’Egypte se réveille

En battant facilement la Norvège sur un score de 28 à 19, la Tunisie avait pris une bonne option pour une qualification au second tour. Elle a gâché ses chances en s’inclinant face à l’Ukraine par un score inattendu de 18-24.

En battant la Norvège sur un score de 28 à 19, la Tunisie s’était montrée souveraine dans un match où elle n’avait jamais été inquiétée. Contre l’Ukraine, les Tunisiens, trop tranquilles, ont pêché par excès de confiance. Ils ont compromis leur qualification pour le second tour.

La défaite du sept tunisien mardi contre la Russie, 20 à 23, en match d’ouverture de ce mondial 2001 n’avait certes rien d’étonnant. Mais perdre uniquement de trois buts contre l’équipe vice-championne du monde en titre relevait plutôt d’une victoire psychologique pour la jeune formation tunisienne (23 ans de moyenne d’âge).

C’est fort de leur bonne prestation de la veille que les joueurs de Sayed Ayari ont entamé leur match contre la Norvège (13ième au dernier championnat du monde juste derrière la Tunisie) où ils devraient normalement, sur le papier, jouer à armes égales. La physionomie de la rencontre fut tout autre. Les Tunisiens étaient trop fébriles, perdant leur confiance au fil des minutes, laissant la victoire leur échapper.

L’Algérie et l’Egypte au zénith

La physionomie de ce match était l’antithèse de celui contre la Norvège. Pour leur deuxième rencontre, l’équipe tunisienne aura mené de bout en bout son deuxième match du tournoi, comptant même onze réalisations d’avance à la pause (17-6). La deuxième mi-temps sera juste là pour gérer un score où l’écart de buts restera relativement constant. Car si la Norvège recollera au tableau d’affichage à 19-12, elle n’arrivera jamais à inverser la vapeur. La Tunisie s’offrait ainsi sa première victoire dans ces débats mondiaux 2001.

L’Algérie s’est promenée contre la modeste équipe du Koweït. Le score de 26 à 13 reflète bien la rencontre. L’Algérie garde toutes ses chances de poursuivre son aventure.

« Le système défensif en 3-3 de l’Algérie nous a fait très mal. Nous n’avons jamais su nous adapter, analysait Vladimir Kljaic, le coach du Koweït. Nos grands joueurs ont été trop lents et nos petits trop nerveux. Pendant sept minutes, nous n’avons fait que des mauvais choix en attaque avant, enfin, d’inscrire trois buts à la suite. En revanche, je suis satisfait de voir que notre défense a été plutôt bonne pendant 60 minutes.

Les Pharaons se réveillent. Après son match nul face à la République Tchèque, l’Egypte a retrouvé son rang. Les Pharaons l’ont en effet emporté devant le Portugal, 23-19. Menés à la mi-temps, les Egyptiens ont su trouver les ressources pour finalement s’imposer de 4 buts. Dans ce groupe A, l’Egypte, avec 5 points, prend la deuxième place derrière la Suède, intouchable. Les Pharaons ont pris une bonne option pour leur qualification.