Handball : la Tunisie rate la troisème place du podium mondial

Les Tunisiens ont raté d’un cheveu le podium des championnats du monde de handball 2005, dont ils étaient les hôtes. Ils se sont inclinés, ce dimanche, face aux Français pour la troisième place de la compétition, à Radès (Tunisie), sur le score de 26 buts à 25. L’équipe tunisienne, dotée du meilleur buteur de ce grand rendez-vous mondial, a cru jusqu’au bout qu’elle réalisait son rêve. Mission accomplie toutefois pour les Aigles de Carthage qui ont largement rempli leur contrat au terme d’un brillant parcours.

La Tunisie manque de peu la troisième marche du podium des championnats du monde de handball. Le neuf tunisien, qui accueillait la compétition, s’est incliné, ce dimanche à Radès, face à la France sur le score de 26 buts à 25, à l’issue d’un match très serré pour lequel les Tunisiens étaient donnés favoris. Depuis le début des débats mondiaux, les Aigles de Carthage s’étaient en effet montrés impériaux en n’enregistrant aucune défaite. C’était la première fois dans l’histoire du handball tunisien que l’équipe nationale arrivait à ce stade du tournoi.

En première période, les Tunisiens avaient le match bien en main, terminant même avec quatre buts d’avance (14-10) à la pause. Les Tricolores tiennent bon face à la rudesse du jeu de leurs fougueux adversaires galvanisés par un public entièrement acquis à leur cause, qui enregistreront plusieurs expulsion temporaires. Le sort de la partie se joue dans les trente dernières secondes où le gardien tunisien perd le ballon de l’égalisation. Le Coq a terrassé l’Aigle, que les pronostics donnaient pourtant gagnant.

Une étoile nommée Wissem Hmam

A noter, dans cette rencontre, l’absence pour cause de blessure du Réunionnais Jackson Richardson, le capitaine des Bleus, qui a dû regarder le match des tribunes. Le face à face n’aura pas lieu. Les amoureux du handball auraient bien aimé voir le duel Richardson/Hmam. Wissem Hmam, le redoutable arrière des Aigles, a été durant la compétition la terreur des gardiens. Avec 81 réalisations, il termine à la tête du classement des buteurs devant le Russe Eduard Kokcharov (80 buts). Agé de 23 ans, l’international tunisien confie avoir reçu plusieurs offres de clubs français et espagnols. Il préfère toutefois se concentrer avant tout sur le championnat tunisien avec l’Espérance de Tunis, qui pourrait bientôt assister au départ de son meilleur élément pour l’étranger.

Malgré sa défaite pour la troisième place, la Tunisie sort la tête haute de la compétition. Invaincue en phase éliminatoire dans le groupe 1, elle terminera avec une différence de buts de + 22. Mais personne ne l’attendait à vrai dire en phase finale. Elle avait terminé dixième lors des derniers mondiaux en 2001. C’était sans compter le travail de l’entraîneur croate Saed Hasanefendic. Et il faut voir dans la défaite tunisienne en demi-finale contre l’Espagne, actuelle championne du monde (elle a battu la Croatie par 40 buts à 34), toute la valeur du collectif national. Il a prouvé, et de belle façon, qu’il fallait désormais compter avec lui au sein de l’élite mondiale.