Hamilton ravira-t-il la coupe à Raïkkönen ?

Le titre de champion du monde de Kimi Raïkkönen, remporté dimanche lors du Grand prix du Brésil, reste sujet à caution. L’écurie McLaren-Mercedes a en effet fait appel du classement de trois voitures. Si la Fédération internationale de l’automobile lui donne raison, ce qui semble peu probable, son prodigieux Lewis Hamilton pourrait devenir le plus jeune coureur de l’histoire de la formule 1.

« Evidemment, je suis très déçu du résultat de dimanche : avoir été en tête du championnat si longtemps et ne pas le remporter… Mais il faut remettre les choses en perspective car ce n’est que ma première saison en F1 et globalement elle a été phénoménale ». Lewis Hamilton avait la défaite amère mais il semblait accepter que Kimi Raïkkönen soit devenu champion du monde 2007 de formule 1, lors du Grand prix du Brésil de dimanche. L’écurie du jeune Britannique, McLaren-Mercedes, n’est en revanche pas prête à laisser la gloire revenir si facilement à Ferrari.

Essence trop froide ?

La Fédération internationale de l’automobile (FIA) a enquêté sur un non respect présumé de la réglementation sur le ravitaillement en essence de plusieurs voitures. « La température de l’essence injectée dans les voitures 9 (Nick Heidfeld), 10 (Robert Kubica), 16 (Nico Rosberg) et 17 (Kazuki Nakajima) était inférieure de plus de dix degrés à la température ambiante », avait indiqué la FIA. Cependant, avait conclu l’instance, « sans que les soupçons soient levés, il y a suffisamment de doutes sur la température de l’essence à bord des voitures ainsi que sur la température ambiante pour qu’il soit impossible d’infliger une pénalité ».

Une décision dont McLaren-Mercedes, récemment épinglée pour espionnage, a fait appel. Et pour cause. La Williams-Toyota de Nico Rosberg et les BMW-Sauber de Robert Kubica et Nick Heilfeld sont respectivement arrivées 4e, 5e et 6e, alors que Lewis Hamilton n’a pu glaner que la 7e position suite à un problème de boîte de vitesse. McLaren-Mercedes espère donc que la FIA tranchera que son poulain a subi un préjudice, l’essence trop réfrigérée ayant notamment comme caractéristique d’améliorer les propriétés du carburant.

Ferrari voit rouge

Si tel est le cas, l’écurie anglo-allemande mise sur le déclassement des trois véhicules pour que son jeune prodige se retrouve 4e. Une position qui ferait de lui le champion du monde et l’inscrirait dans l’histoire comme le plus jeune à remporter ce titre, et le premier débutant et le premier Noir à réaliser cette performance. Ce scénario a toutefois peu de chances de voir le jour.

La FIA considère que, quand bien même l’essence aurait été plus froide, l’avantage pour les véhicules serait minime. Par ailleurs, le président de Ferrari, qui qualifie la démarche de son concurrent de « stress inutile », explique que « le règlement prévoit que même si des voitures devaient être disqualifiées, cela ne signifie pas que l’on redonne automatiquement des points aux autres ». Et Luca di Montezemolo de conclure qu’« il faut le demander aux commissaires de courses professionnels et pas à des amateurs en déroute ».

Quant à Fernando Alonso, arrivé 3e dimanche pour McLaren-Mercedes, il a déclaré : « S’ils donnent le titre à Hamilton suite à une réclamation, j’aurais le visage couvert de honte, ce serait un manque de respect ». L’Espagnol, en féroce concurrence avec Lewis Hamilton, n’a en outre pas manqué de souligner que l’échec de son écurie est la conséquence de sa mauvaise politique. « Rien ne laissait penser que nous formions une équipe et le résultat parle de lui-même. Chacun devra tirer les enseignements de cette saison. Si nous avions privilégié une autre stratégie, nous aurions obtenu d’autres résultats ». En plus d’un titre de champion du monde, McLaren-Mercedes pourrait donc perdre l’un de ses meilleurs coureurs…