Haïti face au choléra

L’épidémie de choléra continue à faire des morts en Haïti en dépit du plan d’action mis en place par le pays et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le dernier bilan fait état de 305 décès.

Le choléra a déjà fait 305 morts et est à l’origine de 4 649 hospitalisations en Haïti, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié ce vendredi par le bureau régional de l’Organisation en Amérique. Les régions les plus concernées restent les départements de l’Artibonite et le centre.

L’épidémie n’est pas encore contenue en Haïti en dépit du dispositif mis en place pour l’endiguer. « Je ne pense pas que nous ayons atteint le pic de cette épidémie », a déclaré mercredi dernier le Dr. Claire-Lise Chaignat, coordinatrice du groupe spécial de lutte contre le choléra de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Je ne pense pas qu’elle est contenue », a-t-elle poursuivi.

L’Artibonite, le département le plus touché

Afin de faire face à l’épidémie, un plan national a été mis ne place par le ministère haïtien de la Santé dans les départements de l’Artibonite, région source de l’épidémie de choléra éradiquée dans le pays depuis un siècle, du centre et dans la région de Port-au-Prince. Des sels de réhydratation orale et des comprimés de purification d’eau dans ont été notamment distribués à Port-au-Prince et les capacités de soins ont été renforcées dans 80 centres de santé, dix centres de traitement du choléra et huit hôpitaux dédiés aux cas les plus graves.

Mardi, l’OMS félicitait les autorités haïtiennes pour leur réactivité face à l’épidémie. « Je veux féliciter le ministère de la Santé pour les efforts faits en quelques jours pour avoir une stratégie nationale. Sans une stratégie nationale, ça aurait été chaotique. », a déclaré la représentante de l’OMS en Haïti, Léa Guido.

Dans leur cadre d’une aide bilatérale, le Canada, le Brésil, la France et Israël apporteront aide matérielle ou mettront à disposition du personnel sanitaire dans les prochains jours.