Haïti chérie

Haïtian Troubadours revient. Après le succès du premier album, il y a un an, Fabrice Rouzier et Clément Bélizaire déclinent une fois de plus le concept. Ils réunissent une pléiade d’artistes de l’île autour d’une production acoustique simple et authentique. Un 2 qui n’égale pas le 1 mais qui reste tout à l’honneur d’Haïti.

Haïtian Troubadour 2. Le titre du deuxième album concept haïtien ressemble à un titre de film. Malheureusement, comme au cinéma, il est bien souvent difficile de faire une suite qui soit à la hauteur du premier. Et cet Haïtian là, bien que de très bonne facture, n’arrive pas à égaler son aîné. Rien de nouveau sous le soleil. L’album se contente de rester dans des sillons déjà tracés. Mais ceux qui n’ont pas écouté le premier volume se demanderont sans doute pourquoi sommes-nous si sévères à l’égard du présent opus. Car si l’on n’a pas d’élément de comparaison, Haïtian Troubadours 2 reste une petite merveille acoustique.

L’esprit des Troubadours demeure. Et l’on s’imagine aisément à Haïti sur un tabouret de bois accoudé à une table en formica savourant un soda bien frais dans un bal populaire en plein air. Pas d’artifice. Simple. Chaleureux. Rythmes et musique. A l’heure où l’électro a vent en poupe en Occident, ce petit retour aux sources est du plus bel aloi.

Swing tropical

Passons sur l’anecdotique morceau d’entame, mystérieux gospel afro-américain sans intérêt, pour entrer dans le vif du sujet et (re)découvrir le compas sucrés des Haïtian Troubadours. Jacob Desvarieux (Kassav), qui avait participé à la première édition, n’est – cette fois-ci – pas de la fête. Le deuxième album, un ton en dessous, se hisse parfois, comme avec le titre  » Je vais « , au niveau du précédent.

Un air de déjà vu donc pour cette nouvelle production mais rien de scandaleux rassurez-vous. Et l’on passe toujours un agréable moment à l’écoute des 11 plages qui nous en évoque une autre. Celle de sable fin des rivages de l’île. Dommage que le livret à l’intérieur du CD soit réduit à sa plus simple expression, car nous aurions aimé en savoir d’avantage sur la musique haïtiennes et ses musiciens. Un troisième album serait déjà en préparation. A nous seulement d’espérer qu’ils ne tariront pas le filon et qu’ils sauront mieux se renouveler.

Pour commander le disque : Haïtian troubadours 2, Next Music, 2002

Lire aussi :

Jacob et la moisson miraculeuse.