Guinée : sous la pression internationale, Dadis Camara « cherche une échappatoire »

Une délégation de l’ONU menée par le secrétaire générale adjoint aux affaires politiques Haïlé Menkerios, est arrivée ce dimanche à Conakry pour enquêter sur le massacre du 28 septembre dernier, augmentant d’un cran la pression internationale pesant sur le chef de la junte Dadis Camara. Dans une lettre écrite dans la nuit de samedi à dimanche, ce dernier avait demandé que la question de sa candidature à la prochaine élection présidentielle prévue en janvier prochain soit inscrite dans la médiation du président Compaoré, selon Rewmi. Cette lettre se présentait alors comme la réponse de Dadis Camara à l’ultimatum que lui avait adressé l’Union africaine exigeant qu’il ne se présente pas à l’élection de 2010. L’ultimatum ayant expiré ce samedi, le chef de la junte serait, selon l’opposant Mouctar Diallo, en train de gagner du temps pour « chercher une échappatoire ».