Guinée : plus de 70 observateurs de l’UE pour superviser les Législatives

En prélude aux élections législatives prévues le 24 septembre prochain, l’Union Européenne a dépêché en Guinée une mission d’observation. En conférence de presse ce vendredi matin à Conakry, le chef des observateurs, Cristian Prepa, a décliné la mission de son équipe.

(De notre correspondant à Conakry)

« L’Union Européenne a reçu récemment une invitation de la Guinée dans laquelle la présence de ces observateurs était vivement demandée pour superviser les élections législatives du 24 septembre », a expliqué d’entrée de jeu le chef des observateurs de l’UE, le député Cristian Prepa.

« La mission d’observation de l’Union Européenne opère en toute indépendance et de manière neutre. Ces observateurs de l’UE sont tenus de respecter un code de conduite répondant aux normes internationales en matière d’observation électorale. Son mandat est d’observer et d’analyser l’ensemble du processus électoral, afin de fournir une évaluation impartiale et objective statuant sur la conformité du processus avec les normes et engagements nationaux et internationaux en matière d’élections démocratiques auxquelles la République de Guinée a souscrit », précise-t-il.

Parlant du processus de déploiement de son équipe sur le terrain, M. Cristian indique que la première équipe d’observateurs composée de 24 éléments sera déployée à partir du samedi 31 août pour couvrir les huit régions administratives et leurs préfectures, afin de suivre la campagne électorale et sensibiliser les électeurs.

« Quelques jours avant le scrutin, la mission sera renforcée par un dispositif de 30 observateurs. Et, le reste des observateurs sera recruté ici auprès des institutions. Et, 48 heures après le scrutin, nous nous retrouverons dans cette même salle pour une première déclaration préliminaire. Ensuite, deux semaines après un rapport global sera dressé sur l’ensemble du déroulement du processus électoral », a-t-il fait savoir.

Interpellé par les journalistes sur les plaintes de l’opposition concernant le processus électoral, le chef des observateurs de l’Union Européenne déclare que leur mission n’est pas d’interférer dans les affaires internes de la Guinée. « Nous ne sommes pas là pour interférer dans le processus électoral. L’organisation de ces élections revient purement et simplement aux Guinéens. Nous, nous ne sommes que des invités pour voir comment les choses vont se passer », a-t-il indiqué.