Guinée : par jalousie, une dame tente d’égorger sa future coépouse

Une dame, prise par une jalousie extrême, a tenté d’égorger sa future coépouse, mercredi, au quartier Tigué 1, commune urbaine de Fria, en Guinée Conakry.

Encore sous le coup et certainement traumatisé, la victime du nom de Mamadama Camara, est revenue sur cette mésaventure, qui pouvait mettre fin à sa vie. Les faits se sont déroulés mercredi 29 juillet 2020. En effet, Aïssatou, sa future coépouse a voulu l’égorger à l’aide d’un couteau, pendant qu’elle sympathisait avec sa future belle-mère.

« Mon prétendant, Ibrahima Sory Sylla, m’a invité dans sa famille afin que je puisse saluer ses parents, notamment sa mère avec qui je devais échanger. Il m’a ensuite présenté à sa première épouse qui n’a apparemment pas apprécié ma venue. Furieuse, elle est allée chercher un couteau dans la maison. Puis, elle s’est jetée sur moi. En voulant me trancher la gorge, elle est tombée sur mon visage qu’elle a violemment écorché », raconte-t-elle.

Après s’est être défendu bec et ongles, la dame Mamadama Camara s’en est sortie avec une grave blessure au visage, qui la marquera certainement toute sa vie. « J’étais en réunion quand j’ai été appelé par le prétendant de la victime qui est venu me dire que sa fiancée est blessée. Aussitôt, je me suis rendu dans la salle des soins où elle était déjà installée. Elle saignait de la tête. Après examen, j’ai constaté une large plaie au niveau de la région temporale gauche», a expliqué le Dr Mamadouba Camara, responsable du pavillon de la chirurgie de l’hôpital préfectoral de Fria où la victime a été admise.

Selon certaines indiscrétions, la première épouse d’Ibrahima Sory Sylla, qui n’est autre que la très jalouse Aïssatou, n’est pas à sa première tentative. Elle aurait, dans un premier mariage, tenté de sectionner l’organe génital de son mari qui avait alors décidé de se séparer d’elle. Aïssatou est décrite comme une femme nerveuse, jalouse et très belliqueuse par certains habitants du quartier Tigué 1, commune urbaine de Fria.

Arrêté après les faits, la très jalouse Aïssatou médite sur son sort dans les locaux de l’Office de Protection du Genre et Mœurs de Fria, en attendant la suite juridique de cette affaire. En tout cas, elle aura presque tout perdu. Car, Ibrahima Sory Sylla ne compte vraiment plus vivre avec elle et décide d’accélérer les préparatifs liés à son mariage avec la victime Mamadama Camara.