Guinée : Louncény Camara nommé ministre

L’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Louncény Camara, a été nommé par décret, le jeudi 8 novembre, ministre du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat. L’opposition voit derrière cette nomination une récompense bien méritée.

(De notre correspondant)

La bête noire de l’opposition guinéenne à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) vient de bénéficier d’une nouvelle promotion. L’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Louncény Camara, a été nommé par décret, le jeudi 8 novembre, ministre du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat. L’opposition voit derrière cette nomination une récompense bien méritée. Car c’est le président Alpha Condé lui-même qui l’a promu.

Louncény Camara avait été longtemps accusé par l’opposition réunie au sein du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) d’être un proche du pouvoir.

« Une récompense méritée »

L’opposition voit derrière cette nomination de Louncény Camara, le résultat d’une récompense méritée. « Louncény Camara a toujours été un militant actif du RPG (parti au pouvoir) », a déclaré l’opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, cité par guinéenews. Et de poursuivre : « Il a rendu d’éminents services au Professeur Alpha Condé lorsqu’il était à la CENI. Je pense que c’est tout à fait normal qu’il soit aujourd’hui nommé comme ministre. Nous l’avons toujours dénoncé quand il était à la CENI, on ne voulait pas nous croire mais aujourd’hui, c’est une preuve éloquente de son militantisme avéré au sein du RPG », a-t-il dénoté.

Louncény Camara a pris les rênes de la CENI après la présidentielle de 2010. Depuis lors, l’opposition n’a pas cessé de dénoncer son appartenance au parti au pouvoir, le RPG. Plusieurs manifestations ont été organisées à Conakry par les principaux leaders de l’opposition guinéenne pour réclamer son départ de la CENI. C’est finalement le 5 septembre dernier dans une déclaration radiotélévisée, que Louncény Camara, a pris la décision de démissionner de la CENI pour, a-t-il dit, dans l’intérêt supérieur de la nation.

La CENI a un nouveau président

Une nouvelle CENI a été mise en place. Le nouveau président de cette institution chargée d’organiser les élections en Guinée est l’ancien ministre des Affaires étrangères de la transition, Bakary Fofana.

Par ailleurs, il est important de signaler que si la question de la CENI est pour l’instant réglée, pour ce qui est du choix de l’opérateur de saisie qui doit effectuer la révision de la liste électorale est loin de trouver une solution. L’opposition récuse la société sud-africaine, Waymark, dont elle dénonce le flou autour de son recrutement.

Elle exige cependant le recrutement d’un nouvel opérateur par appel offre. La participation des Guinéens de l’étranger aux élections législatives est aussi une des exigences de l’opposition.