Guinée : l’opposition encore dans la rue pour barrer la route à Alpha Condé

La vague de contestation contre un éventuel troisième mandat du Président Alpha Condé s’intensifie en Guinée. C’est ainsi que le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), qui porte ce combat, était encore dans les rues de Conakry.

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a encore battu le pavé, ce mardi 26 novembre à Conakry, pour dire non à une modification constitutionnelle qui pourrait ouvrir la porte d’un troisième mandat du Président Alpha Condé. Du carrefour Tannerie jusqu’à l’Esplanade du stade du 28 septembre, en passant par la Transervale Kondébounyi-Hamdallaye, les leaders de l’opposition en l’occurrence Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Sidya Touré de l’UFR, Dr. Faya Millimono du BL et autres, ont mobilisé leurs militants et sympathisants.

Sur l’esplanade du stade du 28 septembre qui était le point de ralliement, des slogans hostiles au régime en place ont été scandés, sous l’œil des forces de l’ordre qui ont bouclé les lieux, pour éviter tout débordement préjudiciable à la sécurité des personnes et de leurs biens. Il s’agit de la cinquième marche organisée contre cette révision constitutionnelle. L’ancien Premier ministre Sidya Touré, président de l’Union des Forces Républicaines, est plus que jamais décidé. Il affirme, dans les colonnes de Guineenews : « nous allons poursuivre ce combat jusqu’à ce que l’idée absolument néfaste de modifier la Constitution pour permettre une Présidence à vie, jusqu’à ce que cette idée soit abandonnée ».

Ainsi, les pourfendeurs du projet de révision constitutionnelle porté par le Président Alpha Condé ne comptent pas lâcher prise et promettent de poursuivre et même d’accélérer la cadence de la lutte, pour contraindre le pouvoir à remettre en cause son projet. D’ailleurs au terme de la marche, le coordonnateur national par intérim du FNDC a informé que la prochaine manifestation est calée au 3 décembre prochain.