Guinée : L’ONU appelle à ne pas oublier les atrocités du 28 septembre 2009

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies sur la violence sexuelle dans les conflits, Margot Wallström, a appelé la Guinée à ne pas oublier les atrocités du 28 septembre 2009 et à traduire les auteurs des crimes commis devant la justice. « Il y a deux ans, les atrocités commises contre des manifestants pacifiques par les forces de sécurité en Guinée-Conakry, notamment des viols collectifs, ont choqué le monde entier », a rappelé Mme Wallström dans un communiqué de presse quelques jours après une visite en Guinée du 17 au 18 novembre. « Il est encore absolument nécessaire aujourd’hui d’aider les survivants et de traduire en justice les responsables ». « La justice en Guinée a pris du retard mais elle ne peut pas être refusée. Nous continuerons à surveiller la situation en Guinée-Conakry et partout où la violence sexuelle a lieu », a affirmé la Représentante spéciale.