Guinée : l’épidémie de méningite fait 40 morts

L’épidémie de méningite a causé la mort de 40 Guinéens depuis janvier 2013, sur les 379 cas recensés dans les différentes préfectures du pays. Les autorités sanitaires locales annoncent l’arrivée prochaine d’un vaccin alors que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) tire la sonnette d’alarme sur une maladie qui se propage à grande vitesse.

L’épidémie de méningite gagne du terrain en Guinée. Depuis janvier 2013, 40 personnes sur les 379 cas recensés dans plusieurs préfectures du pays sont mortes de méningite. La situation est d’autant plus inquiétante que l’épidémie ne cesse de se propager.

En quatre mois, l’épidémie de méningite a aussi bien foudroyée la Moyenne Guinée, la Haute Guinée ainsi que la Guinée Forestière. Ce qui fait que, l’essentiel du pays est frappée par cette infection.

« Dans le précédent rapport médical, les localités les plus touchées étaient les villes de Kankan, Siguiri et Dabola en Haute Guinée, une région frontalière du Mali, avec 153 cas enregistrés dont 20 décès », signale l’Agence de presse africaine (APA).

Une lueur d’espoir : une seule sous-préfecture, celle de Kintigna, située dans la préfecture de Siguiri en Haute Guinée, a franchi le seuil épidémique. Avec des taux d’attaque de 18,78 et 14,60 pour 100.000 habitants.

Des mesures contre l’épidémie

Le ministère guinéen de la Santé met tout en œuvre pour lutter contre l’épidémie de méningite. A savoir : le renforcement de la capacité de prise en charge, par la mise en place d’une quantité suffisante de médicaments ; la fourniture, l’équipement et la protection de l’eau ; la diffusion de messages de sensibilisation pour l’application des mesures de préventions dans les localités lourdement affectées.

En déplacement dans les zones sinistrées, le ministre guinéen délégué à la Santé a appelé ses compatriotes a consulter les centres de soins les plus proches dès les premiers signes de l’épidémie de méningite, signale Visionguinee.info.

De son côté, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) tire la sonnette d’alarme, espérant que le prochain vaccin endiguera l’épidémie de méningite. « Le lancement de la campagne de vaccination est fixé au 2 mai dans les zones touchées. Quelque 63 000 doses de vaccin sont déjà disponibles pour cette campagne », déclare à RFI Dr Abdoul Karim Diallo, En charge du programme méningite à l’OMS en Guinée.

Un vaccin que les autorités locales attendent de pied ferme, afin de lancer la campagne de riposte contre une épidémie qui ne cesse, donc, de gagner du terrain. La Guinée se trouve même dans la « ceinture de la méningite », une zone oscillant entre le Sénégal et l’Ethiopie et couvrant 25 Etats d’Afrique subsaharienne.