Guinée équatoriale : retour sur la dictature sanglante de Francisco Macías Nguema

Francisco Macías Nguema
Francisco Macías Nguema

Le 12 octobre 1968 marque le jour de l’indépendance de la République de Guinée Equatoriale par rapport à l’Espagne. Francisco Macías Nguema est élu président de la République en juillet 1970. En quelques années, le pays va passer du rêve au cauchemar, Francisco Macías Nguema a créé un État à parti unique et il va entraîner le pays dans une dérive idéologique unique avec une répression sanglante qui a durée jusqu’au 3 août 1979 et le coup d’Etat de son neveu Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

La République de Guinée Equatoriale est en Afrique centrale. C’est la seule nation en Afrique où l’espagnol est une langue officielle. Ses 10 premières années d’indépendance sous la présidence de Francisco Macias Nguema ont entrainé la mise en place de quelques décisions particulièrement délirantes dont nous reprenons ci-dessous une liste non exhaustive :

  • l’obligation d’appeler le Président « Miracle unique de la Guinée équatoriale »
  • l’interdiction de porter des chaussures
  • le renommage de tous les noms à consonance espagnole
  • le démantèlement du chemin de fer
  • la suppression des hôpitaux et des écoles
  • l’interdiction de la pêche sur l’île pour les habitants
  • l’installation d’une base secrète de sous-marins russes à Luba (aujourd’hui démantelée)
  • la quasi-fin de la culture du cacao, autrefois considéré comme le meilleur du monde
  • en 1978, interdiction de pratiquer la religion catholique

La passion des timbres de Francisco Macías Nguema

Francisco Macias Nguema était fonctionnaire à la poste, avant 1967. Une fois au pouvoir, il rend gloire à la philatélie avec l’émission de plus de 1 500 timbres-poste entre 1968 et 1979, alors que le pays était replié sur lui-même. Et les sujets émis sur les timbres, le plus souvent, ne concernaient pas la Guinée Equatoriale elle-même.

Une historie de famille

Alors que le pays est à l’agonie, il sera renversé par son neveu, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, qui prendra le pouvoir le 3 août 1979. Francisco Macías Nguema est condamné à mort le 29 septembre 1979 et exécuté le jour même. Pendant ses années de pouvoir, un tiers de la population a été assassinée, déportée ou exilée.

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo est toujours en place 45 ans après et la Guinée Equatoriale est maintenant surtout connue pour les frasques de son fils Teodorin Obiang Nguema.

Retrouver les images de la fête nationale à travers le pays

La fête de l’Indépendance présente des cérémonies officielles et des discours de hauts responsables, des défilés colorés, des réceptions formelles, des spectacles en plein air et d’autres événements festifs. Le centre de la célébration est Malabo, la capitale du pays.

Images vidéos de l’indépendance de la Guinée Équatoriale

6 août 1979 : Images d’archives illustrant le coup d’état militaire en Guinée Equatoriale qui a abattu le terrible régime instauré par Francisco Macias Nguema.

Reportage d’Antenne 2, chaîne nationale française sur la Guinée Equatoriale avant la venue du pape en 1982. Retour sur la situation politique et économique de ce pays qui fût le théâtre de l’une des dictatures les plus sanglantes du monde, celle de Francisco Macias NGUEMA.Commentaire sur images factuelles, interview (vo trad off) du père Célestino. Emprisonné de 1974 à 1979, il explique ses conditions de détentions. Interview (vo trad off) du colonel Obiang Teodoro, actuel Président de Guinée Equatoriale, espérant le soutien de la France. Interview (vo trad off) de l’évêque de Malabo sur les enjeux de la visite du pape.

Émission : Journal A2 Edition 20H 1982

 

YouTube video