Guinée : de violents affrontements accompagnent le cortège funèbre des victimes des récentes manifestations

La dose de tristesse et de désolation suite à la mort de 11 jeunes manifestants à Conakry, a été corsée ce lundi, par de violentes manifestations qui ont accompagné le cortège funèbre. La police fait état de deux morts.

L’inhumation des 11 victimes des manifestations contre le troisième mandat du Président Alpha Condé de Guinée a été très mouvementée. En effet, le cortège funèbre a été accompagné par de violents affrontements, qui ont fait deux autres morts, selon différents médias locaux.

Les 11 victimes devaient être inhumées au cimetière de Bambeto, en banlieue de Conakry, après la levée des corps à l’hôpital sino-guinéen. Mais il y a eu des incidents tout au long du parcours funèbre, notamment d’abord au niveau de la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) de Kapro-Rails où il y a eu des échauffourées, ponctuées par des jets de pierres et de gaz lacrymogènes.

D’autres violents incidents ont été notés à la mosquée de Bambeto au moment de la prière de 14 heures et il s’en est suivi un véritable sauve-qui-peut. Après une petite accalmie en fin d’après-midi, les onze jeunes victimes des manifestations des 14, 15 et 16 octobre dernier, contre un troisième mandat pour le Président Alpha Condé, ont finalement rejoint leur dernière demeure, au cimetière de Bambeto