Guinée : dans la peau de futur Président, Cellou Dalein clashe Alpha Condé

Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo

La fin du régime Alpha Condé approche-t-elle ? En tout cas, beaucoup de Guinéens estiment sur les réseaux sociaux que Sékoutoureya est en téléchargement pour le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo. Le candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée et de l’Union Nationale pour l’Alternance et la Démocratie, à l’élection présidentielle du 18 octobre, s’est offert un bain de foule lors de sa deuxième journée de campagne dans la région forestière, jeudi.

Il a entamé sa tournée du jeudi par la sous-préfecture de Sérédou, avant de rejoindre Nzérékoré. Cellou Dalein Diallo a rappelé que la route Macenta-Nzérékoré qui passe par Sérédou a été construite lorsqu’il était ministre des travaux publics. Ceci dit, lorsqu‘il sera président de la République de Guinée, il fera des routes pour désenclaver la région ainsi que la création d’usines qui vont donner l’emploi à la jeunesse.

Après Sérédou, le candidat de l’UNAD a pris la destination de la préfecture de N’zérékoré, chef de la région administrative. Et arrivé dans la sous-préfecture de Koulé, Cellou Dalein a trouvé une importante mobilisation de ses militants. Malgré son emploi du temps très chargé, il a pris le soin d’écouter les préoccupations des uns et des autres.

Les revendications sont quasiment les mêmes, puisque la population de Nzérékoré réclame également la construction de routes, d’hôpitaux, de barrages et de stades de football. Cellou Dalein Diallo a aussi promis qu’il fera tout pour honorer ses engagements envers tous les Guinéens, dès qu’il sera à la tête du pays.

« Si je gagne les élections, je proclamerais les résultats, mais je n’irais me réfugier nulle part », a indiqué Cellou Dalein Diallo, en répondant au leader du RPG, le Président sortant Alpha Condé à qui il enseigne que « quelqu’un qui veut assumer la fonction de président de la République ne va pas se cacher quand même. Ce n’est en tout cas pas mon genre. Je suis un homme d’honneur ».

Selon toujours Dalein Diallo, le Président Alpha Condé a passé son temps à organiser des rébellions, complots et autres tentatives d’assassinat. « Il a grimpé des murs pour se réfugier dans des ambassades. Ce n’est pas mon cas ! », ironise-t-il, en faisant allusion à Alpha Condé qui, en 1991, s’était réfugié à l’ambassade du Sénégal à Conakry, pour échapper aux tueurs du régime du Président d’alors Lansana Condé, qui voulaient mettre fin à sa vie.