Guinée : Cellou Dalein Diallo ne reconnaîtra « aucun résultat… »


Lecture 2 min.
Cellou Dalein Diallo
Cellou Dalein Diallo

Alors que la Guinée a fini de voter pour le compte de l’élection présidentielle, le parti de l’opposant Cellou Dalein Diallo indique qu’il ne reconnaîtra « aucun résultat issu de cette mascarade ».

Ce dimanche 18 octobre 2020 a été jour de vote, en Guinée Conakry. A peine le vote arrêté, des voix s’élèvent pour dénoncer les conditions dans lesquelles s’est déroulé ce scrutin dans certaines localités du pays, notamment dans la région de la Haute Guinée.

L’UFDG (Union des Forces démocratiques de Guinée), présidé par Cellou Dalein Diallo, principal parti d’opposition de ce pays d’Afrique de l’Ouest, fait état de graves dysfonctionnements de nature à porter atteinte à la crédibilité de cette élection présidentielle. Il s’agirait notamment de bourrages d’urnes.

« Nous constatons avec beaucoup d’amertume les votes massifs, les bourrages d’urnes dans la région de la Haute Guinée. Cela s’est fait, comme ils l’ont fait pour l’enrôlement des mineurs, en plein jour, devant toutes les autorités. Nous avons des vidéos qui montrent qu’une seule personne a pu voter pour 10 à 20 personnes, au vu et su de tout le monde », dénonce Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG.

« Ils ont constaté en effet, que le taux d’abstention est très élevé dans cette région, parce que la majeure partie des électeurs ne veulent pas voter pour Alpha Condé. Donc, pour compenser cela, ils ont décidé de faire voter des gens à la place des vrais électeurs. En plus de ça, il y a des gens qui viennent avec deux cartes d’électeurs : la carte qui a été faite pour le scrutin du 22 mars et celle qui a été faite pour cette Présidentielle. Ils votent avec les deux cartes », a-t-il indiqué.

« Les urnes de tous les bureaux de vote de la commune urbaine de Kankan ont été ramassées et amenées à la préfecture. Au lieu de faire le dépouillement dans les bureaux de vote, ils disent qu’ils vont aller le faire à la préfecture. J’espère que les observateurs qui sont venus et la société civile guinéenne qui est sur le terrain vont noter que c’est tout sauf une élection qui s’est passé dans cette région », condamne-t-il.

« Pour notre part en tout cas, nous ne reconnaitrons aucun résultat sorti de cette mascarade. Parce qu’on se rend compte qu’ils sont devenus complètement fous », a dit Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’Union des Forces démocratiques de Guinée. Sortie qui n’augure rien de bon, dans ce contexte politique très tendu.

Avatar photo
Une plume qui balance entre le Sénégal et le Mali, deux voisins en Afrique de l’Ouest qui ont des liens économiques étroits
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter