Guinée-Bissau : lourde peine de prison pour trafic de drogue, une première !

La justice bissau-guinéenne a infligé de lourdes peines de prison à des trafiquants de drogue, deux Nigériens, un Sénégalais. Une première dans le pays. Deux autres complices, des Maliens, sont activement recherchés.

Si le sort des trafiquants a été scellé ce lundi 18 novembre 2019, l’affaire remonte en mars dernier. Dans le cadre d’une opération de lutte contre le trafic de drogue, trois individus, dont deux Nigériens et un Sénégalais avaient été appréhendés. Considérée comme point de passage important de la « cam », la Guinée-Bissau est un pays institutionnellement faible et doté d’instruments de lutte contre la drogue, trop peu efficaces ; ce qui en fait une cible tout à fait parfaite.

Et pour cette fois, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Etat n’y est pas allé de main morte. Ce qui s’est traduit par des peines très lourdes pour les mis en cause ; en effet Sidy Ahmed Mohamed, propriétaire d’un passeport diplomatique nigérien, comme conseiller en communication du président de l’Assemblée nationale du Niger, a été condamné à 15 ans de prison ferme. Le conducteur du véhicule, un Sénégalais nommé El Hadj Mar Guéye, a été condamné, lui, à 14 ans de prison. Et le deuxième Nigérien impliqué dans l’affaire a écopé de la même peine de 14 ans.

Au moment des faits, c’est ce dénommé El Hadj Mar Guéye qui était volant du camion frigorifique, supposé transporter du poisson frais pour le Mali. Or rien de tout cela ; l’opération de saisie qui s’était déroulée au mois de mars dernier, a permis de mettre la main sur 800 kg de drogue. Ils ont été condamnés à des peines allant de 14 à 15 ans de prison ferme. Deux autres personnes, des complices, sont activement recherchées par les autorités bissau-guinéennes.

Le fait le plus marquant de cette histoire, c’est que c’est la toute première fois que l’on condamne des trafiquants sur le sol bissau-guinéen.