Guinée-Bissau : le nouveau Président Umaro Sissoco Embalo distingue déjà ses alliés et ennemis

Umaro Sissoco Embalo

A l’issue de l’élection présidentielle du mercredi dernier en Guinée-Bissau, le candidat Umaro Sissoco Embalo a été élu président de la République. Une nouvelle qui change totalement la donne sur le plan diplomatique. Sur les ondes de la chaîne TFM du Sénégal, le nouveau Président avait évoqué la complexité de ses relations avec le Président Alpha Condé. Il avait aussi déclaré qu’il est très proche du Président du Sénégal, Macky Sall, avec qui il tisse des liens de fraternité.

Nouvellement élu au poste de président de la République, Umaro Sissoco Embalo désigne déjà ses alliés et adversaires. Sur TFM, il avait affirmé la complexité de ses relations avec le président Alpha Condé. Il a exprimé avec une once de désolation que l’ancien Président ne l’aime pas et qu’il ne voulait pas le voir élu à la tête de l’Etat.

L’antipathie entre Umaro Sissoco Embalo et Alpha Condé remonte à la période où ce dernier était chef de la médiation de la CEDEAO qui avait tendance à offrir une protection au PAIGC contre les agissements du Président José Mario Vaz. C’est du moins ce qui ressort de l’analyse de Vincent Foucher, chargé de recherches au CNRS.

Le chercheur mentionne aussi comme cause de l’inimité, le soutien que la communauté peulh a apporté à Umaro Sissoco Embalo alors que la diaspora peulh soutient l’opposition en Guinée-Conakry.

Le nouveau président de la République de la Guinée-Bissau est néanmoins prêt à tirer un trait sur le passé, à enterrer la hache de guerre pour vivre pacifiquement avec les pays voisins. En revanche, les relations entre Umaro et le Président sénégalais sont paisibles et très cordiales. Il considère d’ailleurs Macky Sall comme sont frère.