Guinée-Bissau : le chef des armées, général Antonio Indjai, limogé

Le général Antonio Indjai, auteur des coups d’Etats de 2010 et 2012 en Guinée-Bissau, a été limogé de ses fonctions.

Le chef des armées en Guinée-Bissau, le général Antonio Indjai, a été démis de ses fonctions, lundi, apprend-on, ce mercredi, auprès de RFI. Il a été à l’origine des coups d’Etats de 2010 et 2012 et est toujours recherché par les Etats-Unis pour trafic de drogue.

Mais la confusion règne encore autour de cette annonce. L’homme fort du pays a-t-il été limogé comme l’indique le décret présidentiel ou est-il parti de son propre chef comme le soutiennent certains officiers proches de lui ? L’annonce officielle indique que le mandat du général Antonio Indjai est arrivé à terme suite à l’entrée en fonction du nouveau gouvernement démocratiquement élu en juillet. Le Président José Mario Vaz avait affronté Nuno Gomes Nabiam, l’ex-candidat soutenu par l’armée.

Selon une source proche de l’armée qui s’est confiée à RFI, le général Indjai, âgé de 58 ans, avait exprimé, jeudi dernier, lors d’une rencontre entre le Président Vaz et la hiérarchie militaire, son intention de quitter les rangs de l’armée. Il aurait indiqué ne pas vouloir être un obstacle à la réforme annoncée dans les forces de défense et de sécurité.