Guinée-Bissau : José Mario Vaz passe le pouvoir à Umaro Sissoco Embalo

Une nouvelle page est ouverte, ce jeudi 27 février à Bissau, avec la prestation de serment du Général Umaro Sissoco Embalo, déclaré vainqueur des dernières élections présidentielles, même si le camp adverse ne reconnaît toujours pas sa défaite. Après la cérémonie, José Mario Vaz le Président sortant, lui a aussitôt passé le pouvoir.

Même si le camp adverse continue de contester les résultats du second tour des dernières élections présidentielles en Guinée-Bissau, le Général Umaro Sissoco Embalo, déclaré vainqueur du second tour, par la Commission nationale électorale, a finalement prêté serment, ce jeudi 27 février 2020. C’est un hôtel de la place qui a accueilli la cérémonie, qui s’est déroulée en présence du Président sortant, José Mario Vaz, qui l’avait d’ailleurs soutenu au second tour. Dès la fin de la prestation de serment, le Président sortant et le nouvel homme fort de la République se sont rendus au Palais, pour la traditionnelle passation de service.

C’est dire qu’à partir d’aujourd’hui, le Général Umaro Sissoco Embalo tient les rames de la barque. La seule équation reste la conduite que devrait adopter le candidat Domingos Simoes Pereira, actuellement hors du pays. En tout cas, avec ces élections présidentielles, tous les observateurs espèrent une opportunité historique de mettre définitivement un terme à une crise politique qui perdure et d’inscrire le pays à l’unisson, dans la voie du développement.

Lors de la campagne électorale, les forces armées avaient en tout cas pris l’engagement de tourner définitivement la page des coups d’Etat. A l’occasion de la prestation de serment, la sécurité était bel et bien assurée par l’armée et la police. Chose qui est perçue donc comme un signe de fidélité.