Guinée : Alpha Condé solde ses comptes avec ses détracteurs

Le Président de la Guinée, Alpha Condé

Après N’Zérékoré, le Président Alpha Condé de Guinée était ce samedi 23 novembre l’hôte de la ville de Kankan. Au stade M’Balou Mady Diakité et devant une foule nombreuse, il a soldé ses comptes avec ses détracteurs. « Laissons les gens du passé s’agiter. Ils ne savent que dire non », a-t-il soutenu

Alpha Condé, le président de la République de Guinée, poursuit sa tournée dans le pays. Après N’Zérékoré, il était, ce samedi 23 novembre 2019, l’hôte des populations de Kankan. Selon Guineecom qui donne l’information, « de l’aéroport de Kankan au stade M’Balou Mady Diakité, le chef de l’Etat s’est offert un bain de foule. La ville est pavoisée de banderoles et de pancartes appelant d’aller au référendum pour la nouvelle Constitution ». L’occasion a été saisie par le chef de l’Etat, pour titiller ses adversaires politiques.

Alpha Condé a notamment déclaré : « la Guinée est respectée. Cela ne plaît pas à tout le monde. Mais le train de Guinée a démarré. Il n’est de pouvoir de personne, ni sur terre, ni sur mer, de l’arrêter. Car notre avenir dépend seulement de Dieu. A part Dieu, personne ne peut dire à la Guinée d’aller à gauche ou à droite. Nous allons où le peuple veut qu’on aille. Nous irons là où le peuple veut qu’on aille.  Voix du peuple, voix de Dieu. Ce que le peuple veut, ce que Dieu veut. Laissons les gens du passé s’agiter. Ils ne savent que dire non. Ils n’ont pas de programme. Ils ne savent pas comment vit le peuple, le paysan. Pendant qu’ils mettent les enfants des pauvres dans la rue, leurs enfants sont en France, aux États-Unis. Voilà la réalité ».

Poursuivant son dur réquisitoire, il a affirmé : « alors laissons les cabris s’agiter, sautiller. Le crachat d’un crapaud ne peut pas entacher la blancheur d’une colombe. L’avenir de la Guinée se décide en Guinée et par le peuple de Guinée, comme nous l’avons fait en 1958. Voilà la Guinée solidaire, confiante en elle. N’ayons peur de rien sauf Dieu, car unis nous sommes capables d’aller loin. C’est pourquoi je vous demande d’être unis et solidaires. La force ce n’est pas d’insulter, de lancer des pierres. La force, c’est la force des idées et la volonté de faire changer le pays. Mais il ne suffit pas seulement de nous mobiliser. Il faut aller vous inscrire car votre force c’est le bulletin de vote. Chacun de vous doit aller se faire recenser, parce que quand tu dis oui, mais que tu ne votes pas, ça ne sert à rien. Est-ce que vous êtes prêts à vous faire recenser ? Car la moitié de la Haute Guinée n’avait pas voté, parce qu’ils n’étaient pas recensés. Mais cette fois-ci, nous voulons que tous les Guinéens en âge de voter puissent voter ».

Sur le plan économique et en termes d’infrastructures sociales de base, le Président Alpha Condé a promis d’améliorer davantage les conditions de vie des populations. Il a par ailleurs annoncé la pose prochaine de la première pierre de l’Université de Kankan.