Guinée: Alpha Condé gracie des partisans de Cellou Dalein Diallo

Le président guinéen Alpha Condé a gracié une quarantaine d’opposants politiques arrêtés le 3 avril, alors qu’ils manifestaient pour le retour au pays de Cellou Dalein Diallo, principal rival du chef de l’État, lit-on mardi dans Le Figaro. Le quotidien parisien exploite un communiqué officiel de de l’Etat guinéen, lu dans la nuit de lundi à mardi à la télévision publique. « Cette décision qui fait suite à la demande de pardon exprimée par leurs familles entre dans le cadre de la réconciliation prônée » par le président Condé, déclare le texte. Les opposants graciés avaient été incarcérés « pour participation à une manifestation interdite, actes de vandalisme et violences ». Ils avaient été condamnés à des peine allant de 6 mois avec sursis à 2 ans de prison ferme.