Guinée : Alpha Condé « est candidat » à la Présidentielle, révèle Damaro Camara !

Le Président de la Guinée, Alpha Condé

Présent dans sa préfecture natale de Kérouané pour y célébrer la fête de l’Aid el-Kébir, le président de l’Assemblée nationale de Guinée, Amadou Damaro Camara, a révélé que le chef de l’Etat, Alpha Condé, sera candidat au prochain scrutin présidentiel.

Amadou Damaro Camara a aussi fait un bond à Kissidougou. Accueilli dans la salle des fêtes de la mairie, Amadou Damaro Camara a eu droit à un discours de bienvenue dans lequel Yomba Sanoh, le maire de la commune, en a profité pour remémorer aux personnes présentes, l’octroi par le président de la République « de l’ex camp militaire, qui va désormais servir de grand marché de notre commune. Il nous a dit qu’il va construire, nous sommes derrière lui. Donc, on vous a chargé de l’informer que la population a reçu ce message et nous savons que sous peu de temps, le Président va nous donner ce marché-là ».

Ibrahima Diakité, lui, a affirmé au nom de la jeunesse : « nous voudrions qu’il y ait une extension du réseau d’EDG dans tous les quartiers de la commune urbaine. Ensuite ce sera au tour de la SEG (Société des Eaux de Guinée). Depuis ses premières installations, il n’y a pas eu d’extension. Nous voudrions qu’il y ait des efforts dans ce secteur afin que le problème d’eau diminue ».

Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara, pour sa part, est revenu sur les revendications des jeunes : « La jeunesse a parlé de l’affaire du courant et de l’eau, c’est vrai. Si l’argent que le Président a investi pour l’eau et le courant était bien géré, on n’allait pas parler de ces problèmes-là, aujourd’hui. Avant la 8ème législature, l’État déboursait 400 milliards de francs guinéens pour l’EDG afin de compléter son compte. Aujourd’hui, on a atteint 1400 milliards, c’est ce que l’État débloque pour l’EDG, mais jusqu’à présent, ça ne va pas. La capacité qu’avait l’EDG en 2010 est différente de celle d’aujourd’hui, mais l’objectif n’est toujours pas atteint… »

Mais pour en venir au sujet brûlant en Guinée, le président de l’Assemblée nationale a déclaré à propos du président de la République : « Dire que, est-ce que le président de la République sera candidat ou pas ? ça c’est la parole des journalistes. Je vous déclare ici, qu’il est candidat. Il est candidat. Lors du congrès du 5 au 6 août, on va l’investir comme candidat ».

Des déclarations qui ne manqueront certainement pas de faire écho, notamment au niveau de l »opposition qui n’a cessé de dénoncer la volonté du Président Alpha Condé de briguer un nouveau mandat, « à l’encontre de la Constitution guinéenne ».