Guinée : 95 morts dans les violences à N’Zérékoré

Selon le dernier bilan du gouvernement guinéen, les violences qui ont opposé la semaine dernière deux ethnies de la Guinée, les Guerzé et Konianké, dans le sud-est du pays, ont fait « au moins 95 morts » en moins de trois jours.
« Au dernier rapport, il y a eu au moins 95 morts et une centaine de blessés » lors des affrontements entre des Guerzé et des Konianké entre les 15 et 17 juillet, a déclaré le porte-parole du gouvernement, le ministre Albert Damantang Camara. Le précédent bilan du gouvernement était d’au moins 58 morts.