Guinée, 20 cas positifs en 24 heures : progression dangereuse du Covid-19

La situation, faite le mercredi 8 avril 2020, de la progression de la pandémie du Covid-19 en Guinée, laisse apparaître une progression dangereuse. En effet, le pays a enregistré 20 cas positifs en 24 heures et l’Eglise Catholique recommande les 3 P (Prière, Prudence, Propreté), pour vaincre le mal.

Le nombre de cas positifs au Coronavirus monte de façon exponentielle en Guinée. En effet, ce nombre a atteint les 20 cas en 24 heures, faisant passer les cas positifs de 144 à 164. C’est ce qui ressort du bulletin de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) du mercredi 8 avril 2020. Et au vu de ces statistiques, la maladie n’épargne aucune couche de la population, car parmi les cas, il y a deux ministres du gouvernement, une Présidente d’Institution de la République, une ancienne ministre et sept journalistes.

Devant la gravité de l’heure, l’Eglise Catholique a trouvé la parade, pour réarmer les populations et leur permettre de faire face, d’autant plus que Coronavirus s’est imposé dans tous les agendas, allant même jusqu’à perturber les rites et habitudes de l’église. Dans ce cadre, l’Eglise Catholique de Guinée recommande la mise en œuvre des 3 P, pour vaincre le mal. Il s’agit de la Prière, de la Prudence et de la Propreté. Le Père Francis Roger Oularé, notaire diocésain de l’Archidiocèse de Conakry estime que, même en respectant ces mesures prises par l’Etat, la prière reste un élément important dans la lutte contre le Covid-19 ».

Il ajoute, selon des propos cités par les médias guinéens, « face à cette maladie, nous devons être prudents, propres et surtout prions. C’est ce que nous demandons aux familles et à tout le monde. C’est le moment d’être uni dans la prière. C’est un moment difficile pour tout un chacun de nous. C’est donc le moment pour nous de se resserrer les coudes, d’adopter toutes les pratiques qui peuvent nous permettre de vaincre vite la maladie ».

A lire : Mohammed VI donne une leçon à Emmanuel Macron sur la gestion de la crise du Covid-19